Disparition de Peng Shuai : Novak Djokovic "soutient complètement la WTA" et estime qu'il n'y a "pas assez d'informations" sur sa situation

Le numéro 1 mondial s'est exprimé mercredi sur la décision de la WTA de suspendre ses tournois en Chine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Novak Djokovic lors du quart de finale de Coupe Davis entre la Serbie et le Kazakhstan, à Madrid, le 1er décembre 2021. (OSCAR GONZALEZ / NURPHOTO)

Une affaire qui continue de faire parler. Novak Djokovic, en marge de la phase finale de la Coupe Davis, a apporté mercredi 1er décembre son soutien à la WTA, qui a décidé de suspendre ses tournois en Chine en réaction à la situation de la joueuse Peng Shuai.

"Je soutiens complètement la position de la WTA, parce que nous n'avons pas assez d'informations sur Peng Shuai et son bien-être", a déclaré le numéro 1 mondial en marge du quart de finale de la Serbie en Coupe Davis. "Sa santé est de la plus haute importance pour le monde du tennis. Il ne s'agit pas forcément d'elle, ça pourrait être n'importe qui, un joueur ou une joueuse, quelque chose comme ça ne doit pas arriver", a-t-il poursuivi.

Pas de nouvelles directes

Plus tôt dans la journée, la WTA, l'instance qui gère le circuit féminin, avait annoncé la suspension de tous ses tournois en Chine. "Si des personnes puissantes peuvent réprimer la voix des femmes et balayer les allégations d'agression sexuelle sous le tapis, alors la base sur laquelle la WTA a été fondée – l'égalité pour les femmes – subirait un immense revers. Je ne veux pas et je ne peux pas laisser cela arriver à la WTA et à ses joueuses", notamment expliqué son président, Steve Simon.

Dans la foulée de cette annonce, nombreuses ont été les réactions de grands noms du tennis. Pour Billie Jean King, douze tournois du Grand Chelem en simple à son palmarès, la WTA "est du bon côté de l'histoire". Martina Navratilova, deuxième joueuse la plus titrée du tennis féminin, a salué la WTA pour sa "position courageuse" où "nous faisons passer les principes avant les dollars". "Quelle autre organisation sportive, culturelle, politique et des droits de l'homme rejoindra et collaborera avec la WTA ? C'est une route difficile, mais c'est la bonne", a écrit l'Américaine Pam Shriver, victorieuse de 21 tournois du Grand Chelem en double, sur Twitter.

Peng Shuai avait disparu après avoir accusé un ancien haut-dirigeant chinois de viol début novembre. Elle n'avait pas donné signe de vie jusqu'au 17 novembre, quand un mail, attribué à la joueuse, dans lequel elle expliquait qu'elle se reposait chez elle, avait été partagé par le gouvernement chinois. Deux jours plus tard, des images de Peng Shuai apparaissant en public lors d'un match de tennis avaient été publiées. Et le 21 novembre, le CIO annonçait que Thomas Bach, son président, avait discuté en visio avec la joueuse. A quelques mois de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Pékin, cette communication devait calmer les choses. Cela n'a pas appaisé le monde du tennis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Novak Djokovic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.