Disparition de Peng Shuai : des photos et trois vidéos de la joueuse font leur apparition sur internet

Sur les réseaux sociaux, plusieurs clichés de la joueuse chinoise, ainsi que des vidéos, ont fait leur apparition sur la toile ces dernières heures, sans que l'authenticité de celles-ci n'ait pu être vérifiée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Chine : le monde du tennis s’inquiète de la disparition de la joueuse Peng Shuai (France 2)

Des photos et trois vidéos, dont l'authenticité n'a pu être vérifiée de manière indépendante, montrant une Peng Shuai souriante, ont fait leur apparition sur les réseaux sociaux ces dernières heures, au moment où la pression internationale s'accroît sur la Chine pour obtenir des informations sur le sort de la joueuse chinoise.

Le monde se mobilise pour retrouver Peng Shuai

Peng Shuai, 35 ans, ex-numéro une mondiale du double et star dans son pays, ne s'est pas manifestée publiquement depuis la révélation d'un rapport sexuel forcé et d'une relation extra-conjugale avec un puissant ex-responsable du Parti communiste, de 40 ans son aîné. Le message, brièvement posté début novembre sur le compte Weibo officiel de la joueuse avant d'être censuré sur l'internet chinois, évoque au moins un rapport sexuel contraint.

Le sort de Peng Shuai fait depuis l'objet de nombreuses interrogations. Plusieurs pays dont les États-Unis se sont dit vendredi "préoccupés" et l'ONU a demandé des preuves que la joueuse se porte bien, alors que le hashtag #WhereisPengShuai (#OùestPengShuai) s'est répandu comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux.

Quatre clichés qui entretiennent le doute

Quatre clichés de la championne de tennis ont été publiés tard, vendredi 19 novembre, par le compte Twitter de Shen Shiwei, libellé "média affilié à l'État chinois" par le réseau social. Une photo montre la joueuse souriante avec un chat dans les bras dans ce qui semble être son domicile. En arrière-plan, des peluches, un trophée, un drapeau chinois et des accréditations sont visibles.

Un autre cliché montre un selfie de Peng Shuai avec une figurine de Kung Fu Panda, un film d'animation pour enfants. Au second plan apparaît un cadre avec une photo de Winnie l'ourson. Le compte Twitter en question affirme que ces photos ont été postées en privé par la joueuse sur un réseau social pour souhaiter "bon week-end" à ses contacts.

L'AFP n'a pas été en mesure de vérifier leur authenticité et des demandes d'explication auprès du compte Twitter qui a publié les clichés étaient sans réponse dans l'immédiat.

Des vidéos qui laissent perplexe

Plus tard, ce sont trois vidéos de la joueuse qui sont apparues. Dans l'une d'elles, postées sur Twitter par Hu Xijin, influent rédacteur en chef du Global Times, un quotidien chinois au ton résolument nationaliste, la joueuse âgée de 35 ans apparaît debout dans un stade, pour "la cérémonie d'ouverture de la finale d'un match de tennis entre adolescents". Vêtue d'une veste de sport bleu marine et d'un pantalon de survêtement blanc, Peng Shuai apparaît sur des photos des Fila Kids Junior Tennis Challenger Finals, publiées sur le compte officiel Weibo du China Open. Elle est vue au milieu d'un groupe d'invités dont les noms sont annoncés au public qui applaudit. Il y a toutefois très peu de spectateurs dans les tribunes.

M. Hu, qui revendique une certaine proximité avec le pouvoir, a également publié dans la soirée deux vidéos de la joueuse "dînant avec son entraîneur et des amies dans un restaurant" à Pékin et tournées le jour même, selon ses dires. L'AFP n'était pas en mesure de confirmer le lieu ni les conditions dans lesquelles les images ont été tournées. D'ailleurs, dans un communiqué de la WTA, Steve Simon, son patron, relève que "cette vidéo est insuffisante". "Bien qu'il soit positif de la voir, il reste difficile de savcoir si elle est libre et capable de prendre des décisions et d'agir par elle-même, sans coercition ni interférence extérieure", précise-t-il.

Twitter est un réseau social bloqué en Chine et seules des personnes disposant d'un logiciel de contournement type VPN peuvent y accéder. Ces dernières années, de nombreux diplomates chinois et médias officiels y ont cependant créé des comptes pour défendre, avec opiniâtreté parfois, le point de vue de la Chine. L'affaire Peng Shuai est censurée dans le pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers WTA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.