XV de France : première place mondiale, dixième Grand Chelem, dix victoires consécutives... La saison parfaite des Bleus en cinq chiffres

La France figure en tête du classement mondial depuis lundi. La consécration d'une année parfaite pour le rugby tricolore.

Article rédigé par
Tom Nouvian - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Le capitaine du XV de France, Antoine Dupont, après le match Ecosse-France, lors du Tournoi des six nations, le 26 février 2022, à Murrayfield. (ANDY BUCHANAN / AFP)

Cocorico ! Rarement un XV de France a été aussi étincelant. Les spécialistes de rugby ne trouveront donc pas étonnant que les Bleus deviennent officiellement, lundi 11 juillet, la meilleure équipe du monde. Pour l'occasion, Franceinfo: sport met en lumière cinq données chiffrées qui permettent de mieux comprendre la partition parfaite des Tricolores cette saison.

Numéro 1 au classement mondial

La France, grâce à sa victoire samedi au stade olympique de Tokyo et à celle des Gallois en Afrique du Sud le même jour, est devenue lundi la première nation mondiale selon le classement établi par World Rugby, l'organisme international de référence. Il s'agit d'une première depuis l'instauration du classement en 2003.

Le XV de France devance l'Irlande, qui a signé un exploit samedi en s'imposant pour la première fois en Nouvelle-Zélande (23-12), à Dunedin, et l'Afrique du Sud, précédente numéro 1 mondiale, battue par le pays de Galles sur le fil (13-12). Si les Springboks, champions du monde, l'avaient emporté, ils seraient restés en tête du classement mondial. Leur défaite (conjuguée à la seconde victoire des Bleus au Japon et à un revers des All Blacks de moins de 15 points contre l'Irlande) a permis aux Français de prendre les commandes.

10e Grand Chelem

C'est une performance qui échappait à la France depuis douze ans. Cette saison, en remportant le Tournoi des six nations sans perdre une seule de leurs cinq rencontres, les coqs français ont réalisé le fameux Grand Chelem. L'apothéose a eu lieu le 19 mars au Stade de France contre l'Angleterre (25-13).

Les hommes de Fabien Galthié ont apporté à la France le dixième Grand Chelem de son histoire. L'Angleterre en compte 13 et le pays de Galles 12.

10 victoires consécutives

Antoine Dupont et les siens ont traversé cette saison sans connaître la moindre défaite. Dix victoires d'affilée, c'est du jamais-vu dans l'histoire moderne du XV de France. Il s'agit du meilleur bilan tricolore depuis la série record de dix succès, dont huit contre l'Allemagne, établie entre 1931 et 1937.

La France n'a plus perdu depuis un revers en Australie (33-30), le 17 juillet 2021. L'Argentine (29-20), la Géorgie (41-15), les All Blacks (40-25), l'Italie (37-10), l'Irlande (30-24), l'Ecosse (36-17), le pays de Galles (13-9), l'Angleterre (25-13) et le Japon par deux fois (42-23 puis 20-15) sont tour à tour venus buter sur les Bleus. Par ailleurs, ces derniers n'avaient plus réalisé un carton plein durant une tournée estivale depuis 2006 avec un voyage en Roumanie (62-14), puis en Afrique du Sud (36-26).

36 essais marqués

L'armada offensive tricolore a su faire parler d'elle. Lors des dix dernières rencontres, le XV de France, souvent porté par un immense Antoine Dupont (élu meilleur joueur de la planète en 2021), a inscrit 36 essais, et en a encaissé seulement 17. Si on ajoute les points récoltés entre les perches, notamment par l'excellent Melvyn Jaminet, la France a inscrit un total de 313 points, soit une moyenne qui dépasse les 30 unités par rencontre.

Les Bleus ont particulièrement fait la démonstration de ce talent lors de leur triomphe contre la Nouvelle-Zélande en novembre 2021. Solides dans leur organisation défensive, et inspirés offensivement, ils ont trouvé la terre promise à quatre reprises face aux All Blacks (deux essais de Mauvaka, un de Ntamack, et un de Penaud).

42 joueurs utilisés

Un autre aspect qui explique le succès du XV de France réside dans la gestion des effectifs par le staff technique. Au total, 42 joueurs ont disputé un match en sélection sur les dix dernières rencontres. D'une part, les Bleus se sont appuyés sur une colonne vertébrale de 11 joueurs immuables pour s'adjuger un dixième Grand Chelem. Woki, Jelonch, Fickou, Alldritt, Dupont et Ntamack font notamment partie de cette génération dorée du rugby français.

D'autre part, les entraîneurs ont su faire tourner quand il le fallait. La dernière tournée estivale au Japon en constitue un bon exemple. Pour les deux matchs au pays du Soleil levant, 17 néophytes ont intégré l'effectif tricolore. Même s'ils n'ont pas tous foulé les pelouses nipponnes sous la tunique bleue, ils ont pu tenter de se faire remarquer auprès de Fabien Galthié. Le sélectionneur a d'ailleurs parlé de matchs "laboratoires". Les expériences se sont avérées réussies, puisque malgré des difficultés, les Français ont réussi à remporter leurs deux confrontations. A un peu plus d'un an du Mondial 2023 à domicile, tous les feux sont au vert pour Fabien Galthié et son staff.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.