Cet article date de plus de deux ans.

Top 14 : cinq bonnes raisons de regarder la finale entre Castres et Montpellier

Les deux équipes partent, vendredi, à la conquête du bouclier de Brennus. Si les Castrais veulent remporter leur sixième titre, Montpellier ne s'est pour sa part encore jamais imposé en finale.

Article rédigé par franceinfo: sport, Marianne Chenou
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Le deuxième ligne montpelliérain Nico Janse van Rensburg s'empare du ballon lors d'un match de Top 14 à Castres (Tarn), le 5 mars 2022. (FRED SCHEIBER / AFP)

Les phases finales n'ont donné lieu à aucune surprise. Castres, leader de la saison régulière, affrontera son dauphin, Montpellier, en finale du Top 14, vendredi 24 juin à 21 heures au Stade de France (en direct sur France 2 et france.tv). Franceinfo: sport vous donne cinq bonnes raisons de passer votre soirée devant un match qui s'annonce musclé.

Ce sont les deux meilleures équipes de la saison régulière

L'expérience contre la défense. Voilà comment pourrait se résumer l'affrontement final de la saison 2021-2022 de Top 14 entre le Castres olympique (CO) et le Montpellier Hérault rugby (MHR). Avec 17 victoires en 26 matchs durant la saison régulière, le CO affiche le plus grand nombre de succès, contre 15 pour son adversaire. Au classement, seulement deux points séparaient les deux clubs. En demi-finales, Castres a écarté Toulouse (24-18), tandis que Montpellier est venu à bout de Bordeaux-Bègles (19-10).

Les Castrais sont des habitués des matchs sous tension, et savent bien comment faire déjouer leurs adversaires pour mieux marquer des essais. Les joueurs du MHR, à la défense d'acier, ont également la réputation de mettre à profit les moindres opportunités laissées par les adversaires. Bref, le duel devrait être serré et ouvert.

Castres est un habitué des finales

Cinq fois champion de France, le club tarnais va disputer vendredi sa quatrième finale en dix ans. "Sur la dernière décennie, je n'ai pas le souvenir d'une autre ville modeste régulièrement dans les phases finales", déclarait il y a quelques jours à franceinfo: sport Pierre-Yves Revol, président du CO. La ville de 42 000 habitants est effectivement la plus petite du Top 14. Elle a fait de son club un pilier de l'économie locale.

Un public particulièrement mobilisé sera donc présent au Stade de France pour soutenir les Bleu et Blanc. L'ambiance était déjà au rendez-vous à Nice en demi-finale, avec pas moins de 12 bus de supporters affrétés par le club. Un soutien très apprécié des joueurs : "Ils donnent tout. Parfois, on n'arrive pas à s'entendre et à communiquer entre nous. Mais je préfère ça à une ambiance vide", confiait Benjamin Urdapilleta après le match.

Montpellier peut aller chercher son premier titre national

Ils ont beau avoir remporté le Challenge européen en 2021, les Montpelliérains n'ont toujours pas gravé le nom de leur club sur le bouclier de Brennus. Deux fois finalistes, ils sont toujours à la poursuite de ce sacre, dopés par une présence fréquente dans le haut du classement depuis une dizaine d'années. Déçus de leur dixième place la saison dernière, les hommes de Philippe Saint-André ont su relever la tête.

Le MHR, fondé en 1986, reste un "petit jeune" comparé à son adversaire, établi depuis 1906. Remonté en première division en 2003, le club héraultais doit également son avènement en Top 14 aux investissements de l'homme d'affaires Mohed Altrad, président du club et actionnaire majeur depuis 2011.

C'est la revanche de la finale 2018

Ce n'est pas la première fois que les deux équipes s'affrontent pour le titre de champion de France. En 2018, ce dernier acte avait largement tourné en faveur des Castrais, qui s'étaient imposés 29-13. L'ouvreur de Castres Benjamin Urdapilleta, attendu sur la pelouse vendredi soir, avait alors inscrit 19 des 29 points de sa formation.

Les Montpelliérains ont donc une revanche à prendre, alors que les statistiques penchent en faveur du CO. Depuis l'instauration des phases finales en Top 14, lors de la saison 2010-2011, les deux équipes se sont affrontées à six reprises (barrages, demi-finales et finales confondus), avec quatre succès pour Castres contre deux pour le MHR.

Ce sera le dernier match de Guilhem Guirado

L'ancien homme fort de l'équipe de France (74 sélections) rangera les crampons après cette finale. Le talonneur rêve d'accrocher un dernier titre à un palmarès qui compte notamment une Champions Cup en 2015 (avec Toulon) et une victoire au Challenge Cup en 2021. Capitaine des Bleus à 32 reprises entre 2016 à 2019, il n'a jamais remporté un titre international avec le XV de France, lui qui a évolué pendant une période creuse pour le rugby tricolore.

Côté Top 14, il a remporté un seul titre de champion de France, en 2009 avec Perpignan. Finaliste malheureux à trois reprises, il compte bien terminer sa carrière en apothéose.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.