Rugby : des supporters français dans les tribunes pour la finale de Coupe d'Europe en Angleterre, malgré le Covid-19

Pour la finale de Coupe d'Europe de rugby entre Toulouse et La Rochelle samedi à Twickenham, il n'y aura pas de supporters venus de France en raison de la crise sanitaire, mais certains ressortissants français vivant sur place vont assister au match.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vincent Dusastre (à gauche) et Julien Richard (à droite) vont suivre cette finale de Coupe d'Europe de rugby depuis les tribunes de Twickenham (12 Mai 2021).
 (RICHARD PLACE/ RADIO FRANCE)

Environ 10 000 spectateurs dans un stade qui peut en contenir 82 000, c'est une drôle de finale de Coupe d’Europe de rugby. Samedi 22 mai, le Stade Toulousain affronte La Rochelle dans le stade londonien de Twickenham, en Angleterre. Pour cause de restrictions sanitaires liées à la crise du Covid-19, les supporters des deux clubs ne peuvent pas faire le voyage depuis la France. Mais la communauté française outre-Manche permettra d’entendre des fans dans les gradins.

>> Rugby - Champions Cup : les cinq choses à savoir sur la finale 100% française entre La Rochelle et Toulouse

Des maillots du Stade Rochelais, Julien en a accrochés aux murs de sa collocation pas loin de l’aéroport de Gatwick. Le jeune steward n’a pas hésité une seconde quand il a su que la finale se jouerait à Twickenham. Il s’est précipité pour prendre sa place. Depuis, il en parle avec sa famille et ses amis jaloux à la Rochelle. "Il y en a beaucoup qui m’envient. C’est le cas de mon père. Je vais en profiter un maximum et représenter au mieux les Rochelais. Il faut être là à l’arrivée du bus des joueurs, les soutenir. Leur montrer qu’il y a des Rochelais présents et qu’on sera toujours derrière eux, peu importe ce qu’il se passe."

Redécouvrir l'atmosphère d'un stade

Vincent, de son côté, a retrouvé son amour de jeunesse, le Stade Toulousain, depuis que son fils de 11 ans partage sa passion. La flamme s’est rallumée pour ces Londoniens installés dans le nord de la capitale depuis 25 ans. Vincent a grandi à Toulouse, sa famille vit encore à Colomiers. Il se réjouit de retrouver son équipe fétiche. "Je ne suis pas retourné dans un stade depuis plus d’un an. Ça va être bien de retrouver cette ambiance même s’il n’y aura que 10 000 personnes et qu’on risque d’être un peu dispersés. J’ai toujours suivi le Stade Toulousain. C’est excitant."

Il était à Twickenham il y a 17 ans pour la défaite de Toulouse à la dernière minute contre les Anglais des Wasps. Cette fois, il n’y aura pas un stade plein et une ambiance de finale mais si le résultat est différent, cela lui convient.

Des supporters français chanceux d'assister à la finale - le reportage de Richard Place
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Stade Toulousain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.