Rugby - Champions Cup : les cinq choses à savoir sur la finale 100% française entre La Rochelle et Toulouse

Deux clubs français, La Rochelle et Toulouse, s'affrontent samedi en finale de Coupe d'Europe en terre anglaise, sur la pelouse de Twickenham. 

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le demi de mêlée du Stade Toulousain Alexi Balès, lors de la rencontre entre La Rochelle et Toulouse au stade Marcel-Deflandre, le 27 février 2021. (XAVIER LEOTY / AFP)

Duel tricolore en perspective à Londres. La Rochelle affronte Toulouse en finale de Champions Cup samedi 22 mai à 17h45 à Twickenham (en direct sur France 2 et France.tv). Public autorisé, record à battre pour les Toulousains, ou encore exploit à chercher pour les Rochelais, voici les cinq choses à savoir avant cette finale continentale 100% française.

Sixième finale franco-française en Coupe d'Europe

Le rugby a beau avoir été inventé en Angleterre, les Français se le sont pourtant bien appropriés dans la plus grande des compétitions européennes. Cinq finales 100% tricolores ont été disputées lors des 25 premières éditions de la Coupe d'Europe créée en 1996, contre seulement une respectivement pour les Anglais (en 2007) et les Irlandais (en 2012).

Un différentiel assez conséquent qui a démarré dès 2003 par le succès de Toulouse face à Perpignan. Le Stade Toulousain est devenu un habitué de ce rendez-vous franco-français puisqu'il a remporté le trophée deux autres fois contre des clubs tricolores : en 2005 contre le Stade Français, et cinq ans plus tard contre le Biarritz Olympique. Au cours de la dernière décennie, Toulon a pris le relais et s'est imposé à deux reprises face à l'ASM Clermont Auvergne en 2013 et 2015. 2021 sera donc l'année de la sixième finale en date entre deux clubs hexagonaux.

Objectif record de titres pour Toulouse

Le Stade Toulousain a fait de la Coupe d'Europe son petit pré carré pendant quelques saisons avec quatre titres remportés (1996, 2003, 2005 et 2010) - dont les trois derniers sous les ordres de la légende Guy Novès - en sept finales disputées. Un record de victoires longtemps incontesté, mais rattrapé depuis par la province irlandaise du Leinster et ses quatre succès en cinq finales européennes (2009, 2011, 2012 et 2018).

Plus de onze ans après son dernier sacre, le Stade Toulousain, dirigé par Ugo Mola, a l'opportunité d'aller chercher une cinquième étoile, la première en Angleterre dans l'écrin mythique de Twickenham, et (re)devenir le seul club européen le plus titré de l'histoire.

Première finale en Champions Cup pour La Rochelle

La Rochelle est bien loin du riche palmarès continental toulousain. À défaut de titres et de paillettes, l'essor des Maritimes sur la scène européenne est autant perçu comme un ovni de précocité qu'une ascension exceptionnelle. Pour sa troisième campagne en Champions Cup, après celle de 2018 marquée par un quart de finale, et celle de 2020 avec une élimination dès la phase de poules, La Rochelle a étonné par sa maturité et la puissance de son collectif.

Après avoir terminé premiers de leur groupe, les joueurs de Jono Gibbes et Ronan O'Gara ont fait tomber coup sur coup Gloucester à l'extérieur, Sale et le Leinster dans leur stade Marcel-Deflandre pour s'ouvrir les portes d'une première finale. Même si ce n'est pas, réellement, une première pour les Maritimes qui comptent déjà une finale en 2019 de Challenge européen, la petite soeur de la plus grande compétition continentale.

10 000 spectacteurs maximum

Dans l'immensité du stade de Twickenham et de ses 82 000 places, les deux équipes françaises pourront jouer devant du public avec une jauge limitée à 10 000 personnes, en raison des restrictions sanitaires toujours en vigueur face au Covid-19. Une finale au goût amer pour tous les amoureux de l'ovalie et les supporters des deux clubs, même si certains pourront faire le déplacement.

D'autant plus que celle-ci devait initialement avoir lieu au Stade Vélodrome de Marseille. Mais en raison de l'évolution du contexte sanitaire, les organisateurs ont décidé fin mars de reporter l'événement sur le stade de Twickenham, qui fera exceptionnellement office de terre d'accueil pour les Français cette année.

Avantage Stade Toulousain sur la saison et dans l'histoire

À l'approche de ce duel "européen" tant attendu entre les deux premiers du championnat, Toulouse a dominé La Rochelle à deux reprises cette saison et six fois lors des sept derniers affrontements en Top 14. Avantage au Stade Toulousain sur le plan national comme sur la scène européenne, où cela revient à se référer à l'image d'un gouffre abyssal ou à la légende de David et Goliath.

Le mastodonte toulousain dispute déjà sa 25e campagne européenne sur 26 possibles. Sur ses 178 matchs disputés, le club de la Ville rose compte 123 victoires et 4 748 points marqués (soit près de 27 points par match en moyenne). De l'autre côté, la balance paraît bien maigre pour le Stade Rochelais, avec seulement 18 rencontres jouées en Coupe d'Europe, pour 11 victoires.

L'expérience est donc clairement en faveur du Stade Toulousain quand l'insouciance pourrait servir les intérêts de La Rochelle dans cette finale qui s'annonce explosive sur le papier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.