Mort de l'ancien rugbyman Federico Martin Aramburu : une femme mise en examen pour "complicité d'assassinat" et incarcérée

Federico Martin Aramburu, ancien international argentin, a été abattu dans la nuit de samedi à dimanche de plusieurs balles après une altercation avec d'autres clients sur la terrasse d'une brasserie du 6e arrondissement à Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le boulevard Saint-Germain, à Paris, où l'ancien international argentin de rugby Federico Martin Aramburu a été agressé le 19 mars 2022. (MAXPPP)

Une femme a été mise en examen mardi 22 mars pour "complicité d'assassinat" de l'ancien international argentin de rugby Federico Martin Aramburu, tué samedi dans le 6e arrondissement de Paris. Interpellée dès samedi, la femme est également mise en examen pour "refus de remettre la convention de déchiffrement d'un moyen de cryptologie", a appris franceinfo mardi de source judiciaire. Elle est soupçonnée d'avoir été au volant de la voiture depuis laquelle des premiers coups de feu ont été tirés sur la victime. Elle a été placée en détention provisoire.

Loïk Le Priol, principal suspect dans l'assassinat de l'ex-rugbyman Federico Martin Aramburu, a pour sa part été interpellé mardi soir en Hongrie, a appris France télévisions mercredi auprès du parquet de Paris. Il a été arrêté lors d'un contrôle effectué à une frontière alors qu'il circulait en voiture, et aurait indiqué son intention de se rendre en Ukraine selon une source proche du dossier.

Un autre homme, également actif à l'extrême droite, est toujours recherché.

La cérémonie d'obsèques de l'ancien rugbyman aura lieu samedi, à 14 heures, en l'église Saint-Eugénie de Biarritz, affirme France Bleu Pays Basque. Ses anciens coéquipiers ont prévu de lui rendre un dernier hommage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.