Le triomphe de Remco Evenepoel, une "finale" pour le XV de France, première pour Carlos Alcaraz... Ce qu’il faut retenir du week-end de sport

Animé dans les Ardennes belges grâce au cyclisme, le week-end sportif a aussi été marqué par la large victoire des coéquipières de Jessy Trémoulière sur les Galloises dans le Tournoi des six nations, qui s'offrent ainsi une "finale" à Twickenham la semaine prochaine.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Remco Evenepoel, Jessy Trémoulière et Carlos Alcaraz. (AFP / MAXPPP)

Il faisait tristement gris en ce week-end pas vraiment printanier, mais pas de problème : il y avait suffisamment de grands moments sportifs pour ne pas sortir de chez soi. On pouvait même observer un arc-en-ciel illuminer le ciel ardenais, avec le nouveau sacre de Remco Evenepoel sur Liège-Bastogne-Lège, quelques heures après la victoire en forme de triplé de Demi Vollering chez les femmes. Aucun nuage non plus dans le ciel des Bleues du rugby, toujours en piste pour le Grand Chelem dans le Six nations 2023, ni pour Carlos Alcaraz. En revanche, cela s'assombrit en Bavière, où le Bayern Munich de Thomas Tuchel et Benjamin Pavard a perdu la tête.

Liège-Bastogne-Liège : Vollering et Evenepoel couronnés

Après l'Amstel Gold Race et La Flèche wallonne, Demi Vollering (SD Worx) a remporté Liège-Bastogne-Liège. La Néerlandaise a devancé Elisa Longo Borghini (Treak-Segafredo) au sprint, pour remporter la Doyenne des classiques pour la deuxième fois de sa carrière, après 2021. La Néerlandaise, grande favorite, signe ainsi un triplé sur les classiques ardennaises, seulement réalisé auparavant par Anna van der Breggen en 2017, son actuelle directrice sportive.

Impitoyable Demi Vollering qui s'offre le triplé Amstel Gold Race - Flèche Wallonne et donc Liège-Bastogne-Liège ! La Néerlandaise a pris le meilleur sur Elisa Longo Borghini dans le sprint final. Sa coéquipière Marlen Reusser complète le podium sur la "Doyenne". -
Course femmes : Demi Vollering s'impose et réalise le triplé Impitoyable Demi Vollering qui s'offre le triplé Amstel Gold Race - Flèche Wallonne et donc Liège-Bastogne-Liège ! La Néerlandaise a pris le meilleur sur Elisa Longo Borghini dans le sprint final. Sa coéquipière Marlen Reusser complète le podium sur la "Doyenne". - ()

Ce triplé, Tadej Pogacar (UAE Emirates) en rêvait sur la course masculine. Mais après une lourde chute qui lui a causé deux fractures au poignet, le Slovène a abandonné la course à 150 km de l'arrivée. Son duel tant attendu avec Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step) n'a donc pas eu lieu. En son absence, le champion du monde belge s'est montré intraitable, bien aidé par le travail de sape effectué par ses coéquipiers, dont Julian Alaphilippe. Après une attaque fatale dans la côte de la Redoute, à laquelle seul Tom Pidcock a survécu, Evenepoel est parti seul à 29 km de l'arrivée. Déjà vainqueur l'an passé à Liège, le prodige de 23 ans réédite l'exploit. 

. -
Course hommes : le résumé de l'édition 2023 . - (.)

Six nations : les Bleues s'offrent leur "finale" à Twickenham

C'était leur dernier adversaire sur la route de l'Angleterre. Le XV de France a signé une quatrième victoire de rang dans le Tournoi des six nations contre le pays de Galles (39-14), dimanche. Portées par un premier acte de très haut niveau, et une Jessy Trémoulière au top pour son dernier match sur le sol français, les Bleues ont creusé un avantage puis résisté à la pression galloise au retour des vestiaires.

C'est maintenant une finale au sommet pour le titre et le Grand Chelem qui les attend à Twickenham, face aux numéros 1 mondiales, devant une foule record d'au moins 55 000 spectateurs. Avec un petit goût de revanche pour pimenter le choc, les Françaises ayant été privées de titre par les Red Roses lors des trois derniers Tournois. 

 -
Journée 4 : le résumé de France - Pays de Galles - ()

Tennis : Carlos Alcaraz pour une première

Depuis le début de la saison sur terre battue, il est le seul membre du Top 3 à avoir remporté un tournoi. Carlos Alcaraz s'est imposé à Barcelone, samedi aux dépens de Stefanos Tsitsipas, cinquième mondial, pour conserver pour la première fois de sa carrière un titre. Il a maîtrisé la rencontre, sans être étincelant (6-3, 6-4). Favori du Masters 1000 de Madrid cette semaine, notamment après les forfaits de Rafael Nadal et Novak Djokovic, l'Espagnol est en forme, tout l'opposé de ses deux principaux rivaux. 

Forfait à Barcelone après l'avoir déjà été à Monte-Carlo et encore cette semaine à Madrid, Rafael Nadal n'a plus posé le pied sur le circuit depuis son élimination au 2e tour de l'Open d'Australie. Quant au numéro 1 mondial, Novak Djokovic, il n'a toujours pas gagné deux matchs de suite sur terre, battu par son compatriote Dusan Lajovic (6-4, 7-6) à Banja Luka, vendredi. Tout cela à un mois de Roland-Garros.

Ligue des champions : le Barça prend une option, Arsenal et Wolfsburg dos à dos

Solides, les joueuses de Barcelone ont remporté la manche aller des demi-finales de Ligue des champions en battant Chelsea (1-0) à Londres. Les Catalanes ont globalement dominé la partie et ont ouvert le score très tôt, par Caroline Graham (4e). Bourreau de Lyon en quarts, le club anglais aura fort à faire pour empêcher le Barça de disputer une quatrième finale de C1 en cinq ans, lors du match retour le week-end prochain.

Dans l'autre demi-finale, Wolfsburg a cru prendre un sérieux avantage aussi. Les Louves menaient en effet 2-0 après à peine 24 minutes de jeu. Mais les Allemandes ont vu leur avance fondre face à Arsenal, qui a d'abord réduit l'écart avant la pause, avant d'égaliser dans le second acte. Résultat final 2-2, et deux équipes dos à dos avant le match retour à Londres, lundi 1er mai.

Bundesliga : Tuchel et le Bayern au tapis, Dortmund leader à cinq journées de la fin

A sa nomination début mars, Thomas Tuchel espérait réaliser un triplé Ligue des champions-championnat-coupe avec le Bayern Munich. Un mois plus tard, tout cela a volé en éclats. L'ancien coach du PSG a connu autant de défaites (3) en sept matchs que son prédécesseur, Julien Nagelsmann, en 37. Eliminés par Manchester City en quart de finale de C1, et par Fribourg en coupe, les Bavarois ne sont pas encore vaincus en championnat. mais leur défaite de samedi à Mayence (1-3) a permis au Borussia Dortmund de reprendre, seul, la tête du championnat à cinq journées de la fin.

Alors que le Bayern avait pulvérisé Dortmund (4-2) pour le premier match de l'ère Tuchel, et repris la tête, il s'est tiré une balle dans le pied samedi. Dortmund a profité du cadeau, en s'imposant dans la foulée 4-0 contre l'Eintracht Francfort de Randal Kolo Muani. Avec désormais un point d'avance sur les Bavarois, le Borussia Dortmund est en position de force pour enfin détrôner le Bayern, champion chaque année depuis ... dix ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.