VIDEO. Sotchi voulait exterminer les chiens errants avant les JO

Un refuge a été créé en lieu et place du projet d'extermination de plus de 2 000 animaux errants à Sotchi (Russie), ville hôte des JO d'hiver de 2014.

REUTERS et APTN

Le projet d'exterminer plus de 2 000 animaux errants à Sotchi (Russie), ville hôte des JO d'hiver de 2014, a provoqué une controverse dans la ville en avril 2013, contraignant les autorités à faire machine arrière. La municipalité avait mis en ligne fin mars 2013 un appel d'offres pour sélectionner une entreprise chargée d'"éliminer" chiens et chats errants en prévision des Jeux olympiques. Un refuge a été créé en lieu et place du projet d'extermination.

A 22 ans, le vice-champion olympique américain de ski slopestyle, Gus Kenworthy, qui ne se revendique pas un défenseur acharné de la cause animale, mais un amoureux des animaux en général, s'émeut de la condition des chiens errants en Russie. Il est déterminé à ramener aux Etats-Unis des chiots, qui sont devenus les mascottes des journalistes et des volontaires des JO.

Près de 400 personnes sont mortes attaquées par des chiens errants entre 2000 et 2010 en Russie, selon des chiffres officiels. Plus de 13 000 personnes sont mordues chaque année, rien qu'à Moscou. Mais beaucoup de Russes sont par ailleurs enclins à défendre les animaux.

29 janvier 2014, des chiens errants dans la ville de Sotchi (Russie).
29 janvier 2014, des chiens errants dans la ville de Sotchi (Russie). (VALERIY MELNIKOV / RIA NOVOSTI / AFP)