Rio 2016 : la Chine se déchaine sur Camille Lacourt

Après avoir accusé le nageur Sun Yang de se doper, Camille Lacourt subit les foudres des internautes chinois.

FRANCE 3

Après les accusations de dopage portées par Camille Lacourt à l'encontre du nageur chinois Sun Yang, le pays tout entier fait front pour défendre son sportif. "C'est d'abord sur les réseaux sociaux que les Chinois ont exprimé leur colère. Ils ont posté de nombreux messages d'insultes à l'encontre de Camille Lacourt", raconte Antoine Védeilhé, en direct de Pékin (Chine). Il poursuit : "Ils ont aussi diffusé des photos-montages où l'on voit le nageur français boire de l'urine violette. On lui demande notamment s'il trouve cela meilleur que le vin rouge", poursuit le journaliste.

Lacourt accusé de racisme

La polémique a pris encore plus d'ampleur ce mardi 9 août dans l'après-midi, lorsque le rédacteur en chef du Global Times, un journal très proche du pouvoir chinois, a pris la plume. "Il l'a traité de raciste et lui a demandé de présenter officiellement ses excuses. Ce qu'il faut savoir, c'est que Sun Yang a déjà été accusé de dopage, c'était il y a quatre jours de la part d'un nageur australien", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Camille Lacourt, lundi 8 août 2016, après la demi-finale du 100 m dos aux Jeux olympiques de Rio (Brésil).
Camille Lacourt, lundi 8 août 2016, après la demi-finale du 100 m dos aux Jeux olympiques de Rio (Brésil). (ALEXANDER VILF / SPUTNIK / AFP)