JO 2018 : face à face à Pyeongchang entre anti et pro-Corée du Nord

Ces Jeux olympiques sont surnommés "les Jeux de la paix" en raison de la présence de sportifs nord-coréens. Pourtant, cette réunification provisoire divise les Sud-Coréens.

Un manifestant dénonce la présence de la Corée du Nord aux Jeux olympiques, vendredi 9 février 2018, à Pyeongchang. 
Un manifestant dénonce la présence de la Corée du Nord aux Jeux olympiques, vendredi 9 février 2018, à Pyeongchang.  (ED JONES / AFP)
avatar
Edité par Alexandra du BoucheronFrédéric OjardiasRadio France

Mis à jour le
publié le

Alors que les 23e Jeux olympiques d'hiver se sont officiellement ouverts vendredi 9 février à Pyeongchang, un à face à face a éclaté entre des manifestants hostiles à la présence de sportifs nord-coréens et des manifestants favorables à la trêve olympique entre les deux Corées.

La présence de sportifs nord-coréens lors des JO 2018 divise en Corée du Sud : un reportage de Frédéric Ojardias
--'--
--'--

Des concerts d'artistes nord-coréens, une équipe commune - celle des hockeyeuses -, un drapeau et un défilé commun lors de la cérémonie d'ouverture vendredi... La Corée du Sud et la Corée du Nord sont presque réunifiées, le temps de ces Jeux d'hiver 2018, que certains ont même surnommés "les Jeux de la paix". Pourtant, la présence d'athlètes nord-coréens est loin de faire l'unanimité en Corée du Sud.

Des manifestations ont éclaté vendredi devant le stade olympique. Une centaine de personnes en colère ont brandi des drapeaux sud-coréens et américains et des pancartes "Non aux Jeux olympiques de Pyongyang". "Nous n'acceptons pas que les Jeux olympiques soient contaminés par la participation de la Corée du Nord; lance un retraité, venu manifester avec plusieurs amis. Je ne crois pas que les Nord-Coréens changeront. Nous devons protester ! On a perdu la raison !"

C'est le problème de la Corée du Sud : notre gouvernement est contaminé par les communistes, nous ne lui faisons pas confiance.Monsieur Hang, retraitéà franceinfo

D'autres manifestations ont déjà éclaté cette semaine. Mardi, des centaines d'opposants, estimant que "leurs" Jeux sont détournés, se sont retrouvés dans le port de Mukho (est) à l'arrivée d'un ferry transportant une troupe de 120 artistes de Corée du Nord. Jeudi, des manifestants ont perturbé les répétitions de ces artistes à Gangneung (est).

Contre-manifestation

Mais, vendredi, devant le stade olympique de Pyeongchang, des contre-manifestants se sont organisés. Des Sud-Coréens ont dansé en agitant le drapeau blanc orné de la péninsule en bleu représentant la Corée réunifiée. "Nous voulons montrer que beaucoup d'autres soutiennent le Nord et l'équipe coréenne réunifiée", indique l'une des manifestantes. 

Depuis que la Corée du Nord participe aux Jeux olympiques de Pyeongchang, nombre de gens espèrent une amélioration.Une contre-manifestanteà franceinfo

Autour de ces manifestants et contre-manifestants, beaucoup de touristes se pressent pour rejoindre le stade et participer à la cérémonie d'ouverture des Jeux.