JO 2016 : les déceptions du clan français

Du volley à la boxe, les déceptions se sont enchaînées côté français, ce lundi 15 août, aux Jeux Olympiques de Rio (Brésil).

Cette vidéo n'est plus disponible

Clouée au sol par la défaite aux Jeux Olympiques. Les larmes et la désillusion sur toutes les têtes. L'équipe de France de volley, championne d'Europe l'an dernier est éliminée dès les poules par le Brésil. Son rêve de médaille vient de s'envoler. Parfois quand les larmes ne viennent pas, un regard dans le vide vient traduire la déception.

En athlétisme, Pierre-Ambroise Bosse est sonné. Il vient de finir à la quatrième place du 800 mètres à quelques centimètres de l'exploit. Dans la dernière ligne droite, il croit pouvoir décrocher une médaille de bronze, voire d'argent, mais il est doublé à l'arrivée.

Beaucoup de frustrations

Marine Boyer, la gymnaste de 16 ans, termine elle aussi au pied du podium, le sourire un peu figé. Son passage sur la poutre est réussi, mais ce léger déséquilibre la prive de médaille.

Souleymane Cissokho, lui, rêvait de médaille d'or. Il repart avec le bronze et beaucoup de frustrations. En demi-finale, le Français ouvre le front de son adversaire sur ce coup. Il saigne et le médecin décide d'arrêter le match. Les juges déclarent le boxeur kazakh vainqueur aux points, avec comme un sentiment d'inachevé pour le Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le boxeur français Souleymane Cissokho, le 11 août à Rio.
Le boxeur français Souleymane Cissokho, le 11 août à Rio. (YURI CORTEZ / AFP)