Cet article date de plus de cinq ans.

Jeux Olympiques : Renaud Lavillenie plein d'espoir pour Rio

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Jeux Olympiques : Renaud Lavillenie plein d'espoir pour Rio
Article rédigé par
France Télévisions

Le perchiste entend défendre les couleurs de la France en gagnant une deuxième médaille olympique cet été à Rio. Il défendra son titre olympique gagné il y a quatre ans à Londres. 

Renaud Lavillenie entend défendre les couleurs de la France en gagnant une deuxième médaille olympique cet été à Rio. Il défendra son titre gagné il y a quatre ans à Londres. L'athlète est serein et impatient de participer à la compétition. Renaud Lavillenie, champion olympique du saut à la perche à Londres en 2012. Recordman du monde en salle avec un saut à 6 mètres 16. C'était en Ukraine en 2014. "Je me suis retrouvé à être au-dessus de la barre et j'ai mis du temps à comprendre ce qu'il venait de se passer. Je sais la performance, mais je ne réalise pas vraiment", raconte Renaud Lavillenie. Le record avait été tenu pendant 21 ans par l'Ukrainien Sergueï Bubka.

La perche, une histoire de famille

Rio, les Jeux Olympiques, pour beaucoup de sportifs, c'est le but suprême. "Le titre a changé ma vie, c'était à la fois ultra-grisant et compliqué. Il y avait beaucoup de pression pour ramener au moins une médaille voire l'or. J’espère qu'à Rio, ce sera au moins aussi beau", explique le champion, explique Renaud Lavillenie.

La perche c'est une histoire de famille. Son grand-père sautait, son père sautait, son petit-frère saute. "Le premier contact que j'ai pu avoir avec la perche, c'est à la sortie de la maternité. Quand on est sorti, mon père avait une compétition et m'a posé sur un tapis", confie le perchiste. La famille bascule définitivement dans la folie perche en installant l'été dernier dans le fond du jardin des poteaux, un sautoir. Une adrénaline qui est indispensable au champion qui fait aussi de la moto. "Ça me permet de me libérer, de penser à autre chose et surtout de me faire plaisir", conclut Renaud Lavillenie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.