La fête du PSG vire à l'émeute

Selon la préfecture de police de Paris, les échauffourées qui ont éclaté pendant les cérémonies célébrant le titre de champion de France du Paris Saint-Germain, lundi soir, se sont soldées par 39 interpellations. 

Affrontements entre ultras et CRS, autocar pillé au pied de la tour Eiffel, voitures et vitrines vandalisées : de violents incidents ont gâché, lundi 13 mai, les cérémonies organisées au Trocadéro pour le troisième titre de champion de France du Paris Saint-Germain. Mardi, la capitale se réveille sur fond de polémique autour de la gestion des débordements et de l'efficacité du dispositif de sécurité.

110
Les joueurs du PSG ont été accueillis en héros sur la place du Trocadéro, à Paris, lundi 13 mai. En raison de l'ambiance électrique, ils ont reçu leur trophée en cinq minutes au lieu des vingt prévues. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
210
Malgré la présence de CRS et de gendarmes mobiles et la venue de renforts portant les effectifs mobilisés à 800 hommes, selon le préfet, la fête a rapidement tourné court. FRANCK FIFE / AFP
310
Entre 10 000 et 15 000 personnes étaient rassemblées sur la place du Trocadéro au plus fort de la manifestation, selon la préfecture de police. Parmi elles, des familles, mais aussi des "ultras", supporters violents, privés de stade. RAFAEL YAGHOBZADEH / SIPA
410
Des supporters ont notamment escaladé un échafaudage installé le long du palais de Chaillot, retardant les festivités. BENOIT TESSIER / REUTERS
510
Alliance, le second syndicat des gardiens de la paix, et Synergie, le second syndicat d'officiers, ont estimé que l'ampleur de l'événement avait été "sous-estimée". Le préfet de police a contesté cette version, en précisant que 800 hommes avaient été mobilisés. THIBAULT CAMUS / SIPA
610
Des vitrines de magasins et du mobilier urbain ont été saccagés, des voitures vandalisées. Un autobus transportant des touristes a été pillé, aux abords de la tour Eiffel. FRANCK FIFE / AFP
710
"Il n'y aura plus de manifestation festive sur la voie publique pour le PSG", a déclaré ensuite le préfet de police de Paris, Bernard Boucault. MICHEL EULIER / AP / SIPA
810
Selon la préfecture, les échauffourées ont fait 32 blessés, dont plusieurs parmi les forces de l'ordre, et ont donné lieu à 39 interpellations. GONZALO FUENTOS / REUTERS
910
Devant l'ampleur des incidents qui ont débordé sur les Champs-Elysées, le club et son sponsor Nike ont annulé "pour des raisons de sécurité" la mini-croisière que devaient faire les joueurs sur la Seine pour exhiber leur trophée devant les supporters. Manuel Valls a aussi annoncé qu'il n'y aurait finalement pas de présentation du trophée à l'Hôtel de ville. GONZALO FUENTES / REUTERS
1010
Peu avant minuit, le PSG a déploré que la fête ait été "gâchée par quelques centaines de casseurs qui n'ont rien à voir avec le football". BENOIT TESSIER / REUTERS