Foot : le PSG officialise le transfert de Neymar, qui s'engage pour cinq ans avec le club de la capitale

Les tractations autour de l'arrivée du Brésilien dans le club parisien ont tenu en haleine les amateurs de football pendant plus de deux semaines. Le montant de ce transfert est estimé à 222 millions d'euros, un record.

L\'attaquant brésilien Neymar Jr. lors d\'un match opposant le FC Barcelone au Real Madrid, le 29 juillet 2017 aux Etats-Unis.
L'attaquant brésilien Neymar Jr. lors d'un match opposant le FC Barcelone au Real Madrid, le 29 juillet 2017 aux Etats-Unis. (IRA L. BLACK - CORBIS / CORBIS SPORT / GETTY IMAGES)

Nous sommes en août 2017, mais certains évoquent déjà "le transfert du siècle". Le footballeur brésilien Neymar Jr. s'est engagé avec le Paris Saint-Germain, le 3 août, au terme d'un feuilleton qui a passionné les amateurs de foot du monde entier. Quelques heures plus tôt, le FC Barcelone avait annoncé que le joueur avait officiellement quitté le club en lui payant directement sa clause libératoire. L'annonce a été officialisée sur le compte Twitter du club.

Le montant du transfert est estimé à 222 millions d'euros, ce qui double le record actuel de 105 millions d'euros, somme déboursée (hors bonus) en 2016 par Manchester United pour le Français Paul Pogba.

Auteur de 52 buts en sélection nationale et de 136 buts en quatre saisons avec le club espagnol, Neymar affole les compteurs. Après avoir accroché le podium en 2015, le prodige brésilien n'a jamais caché son désir de remporter le Ballon d'or, un objectif difficile à atteindre dans l'ombre de Lionel Messi, son coéquipier en Espagne. En rejoignant le PSG, l'attaquant brésilien est désormais l'élément central de son club, un atout pour conquérir le titre individuel qui lui échappe depuis plusieurs saisons.

Un long feuilleton couvert dans le monde entier

Le journaliste brésilien Marcelo Bechler avait lancé la rumeur du transfert (article en portugais) le 18 juillet, ouvrant un feuilleton de près de trois semaines. Chose inhabituelle, les joueurs du PSG et du Barcelone n'ont pas hésité à intervenir dans la presse jusqu'au dernier moment, afin d'attirer ou de retenir l'attaquant. "Sois courageux. Le monde appartient aux courageux", lui avait notamment déclaré le Brésilien Dani Alves, son ex-coéquipier et nouvelle recrue du PSG.

>> Pourquoi vous devriez vous intéresser au possible transfert de Neymar au PSG

A l'inverse, le défenseur catalan Gerard Piqué avait mis la pression sur Neymar, lors d'un entretien accordé à la chaîne américaine ESPN (en anglais) : "Que veut-il ? Plus d'argent ou plus de titres ?" Quelques jours plus tôt, le joueur avait déjà semé une belle pagaille en postant un selfie de lui et Neymar, accompagné du message "Se queda" ("Il reste"). Signe de la fébrilité ambiante, les moindres faits et gestes du Brésilien ont été épiés et commentés, comme son altercation à l'entraînement avec un coéquipier, Nélson Semedo.

Côté espagnol, le ton est encore monté d'un cran quand le président de la Ligue espagnole a menacé de "déposer une plainte" auprès de l'UEFA. "Le Qatar [propriétaire du PSG via un fonds souverain] injecte des fonds, en violant les règles du fair-play financier de l'UEFA et les règles en termes de concurrence de l'Union européenne, a notamment estimé Javier Tebas au quotidien catalan Mundo Deportivo (en espagnol). Et ça, on va le dénoncer".

Terreur des terrains et bonne pioche marketing

Agé de 25 ans, l'attaquant composera l'attaque du club de la capitale aux côtés d'Edinson Cavani, avec l'objectif de ramener enfin la Ligue des champions à Paris. Ironie du sort, Neymar avait été l'un des principaux artisans de la remontada barcelonaise, qui avait enterré les espoirs du PSG en huitième de finale de la compétition, début mars. Le joueur avait inscrit deux buts, provoqué un penalty et délivré une passe décisive, avant de chambrer Adrien Rabiot et Layvin Kurzawa sur Instagram, dans un message ensuite effacé.

L\'attaquant brésilien Neymar (au centre) lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG, le 8 mars 2017.
L'attaquant brésilien Neymar (au centre) lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG, le 8 mars 2017. (LLUIS GENE / AFP)

Avec Neymar, le PSG dispose d'un joueur au talent exceptionnel, mais également d'un redoutable ambassadeur à l'étranger. "Ça va permettre au club d'aller conquérir d'autres continents : l'Amérique du Sud, les Etats-Unis et bien sûr l'Asie, où il y a des fans de Neymar, analyse Virgile Caillet, expert en marketing du sport. C'est aussi une conquête économique et une conquête commerciale sur de nouveaux territoires." A terme, plus d'un million de maillots pourraient être vendus, contre 800 000 aujourd'hui. Par ailleurs, le club pourrait être en position de force pour renégocier le contrat avec son équipementier.

Reste à connaître le montage financier qui a permis l'arrivée du Brésilien en France. Le joueur devra verser 40% de la somme de son transfert au fisc espagnol, une somme que le PSG devrait prendre en charge, selon l'économiste du sport Thierry Granturco, cité par Le Figaro. Selon cet expert, le club de la capitale devra également régler des charges sociales en France, à hauteur de 100 millions d'euros, pour une facture totale de 400 millions d'euros, sans compter le salaire. Quand on aime, on ne compte pas.