Fichage ethnique au PSG : le club écope d'une amende de 100 000 euros infligée par la Ligue de football professionnel

Une commission de discipline extraordinaire s'est réunie, mardi, au siège de la LFP pour statuer sur cette affaire révélée par les "Football Leaks".

La façade du \"Camp des Loges\", le centre d\'entraînement du PSG, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), le 23 novembre 2018.
La façade du "Camp des Loges", le centre d'entraînement du PSG, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), le 23 novembre 2018. (FRANCK FIFE / AFP)

C'est l'une des conséquences des "Football Leaks". Le PSG a écopé, mardi 22 janvier, d'une amende de 100 000 euros dans l'affaire du fichage ethnique au sein du club. Début novembre, plusieurs médias européens, dont Mediapart et "Envoyé Spécial", ont révélé qu'une classification ethnique – illégale en France – avait été utilisée sur des fiches d'évaluation de recrues du club : "BC" pour "blanc", "BK" pour "black", "BR" pour "beur", "M" pour "métis" et "AS" pour "asiatique".

L'ex-responsable de la cellule nationale de recrutement du centre de formation du PSG Marc Westerloppe, et celui de la cellule Ile-de-France Pierre Reynaud, ont écopé d'une amende de 5.000 euros avec sursis. 

De son côté, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "discrimination fondée sur l'origine, l'ethnie ou la nationalité", "collecte de données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite" et "traitement de données à caractère personnel sans autorisation".