Fichage ethnique au PSG : le parquet de Paris ouvre une enquête, notamment pour "discrimination"

Une classification en fonction de l'ethnie des joueurs – illégale en France – a été utilisée par le club sur des fiches d'évaluation de recrues.

Le logo du PSG durant un match de Ligue des champions entre le club parisien et l\'Etoile rouge de Belgrade, le 3 octobre 2018 au Parc des Princes.
Le logo du PSG durant un match de Ligue des champions entre le club parisien et l'Etoile rouge de Belgrade, le 3 octobre 2018 au Parc des Princes. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP)

Le parquet de Paris a ouvert une enquête dans l'affaire du fichage ethnique au Paris Saint-Germain pour "discrimination fondée sur l'origine, l'ethnie ou la nationalité", "collecte de données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite" et "traitement de données à caractère personnel sans autorisation", a appris franceinfo de source judiciaire, lundi 19 novembre. L'ouverture de cette enquête intervient après la plainte contre X de la Ligue des droits de l'Homme, vendredi 9 novembre, pour "discrimination" et pour "collecte et traitement de données à caractère personnel faisant apparaître les origines raciales ou ethniques". 

Début novembre, plusieurs médias européens, dont Mediapart et "Envoyé Spécial", ont révélé qu'une classification – illégale en France – avait été utilisée sur des fiches d'évaluation de recrues ("BC" pour "blanc", "BK" pour "black", "BR" pour "beur", "M" pour "métis" et "AS" pour "asiatique"). De son côté, le PSG affime qu'il "n'y a pas eu de cas avéré de discrimination", après une enquête interne.