"On achète 200 millions, il faut un résultat derrière" : déception des fans du PSG après l'élimination en Ligue des champions

Des supporters du PSG ont exprimé leur colère et leur frustration mardi soir après l'élimination de leur équipe favorite par le Real Madrid en Ligue des champions.

Des supporters du PSG au Parc des Princes pour les huitièmes de finale retour face au Real Madrid le 6 mars 2018
Des supporters du PSG au Parc des Princes pour les huitièmes de finale retour face au Real Madrid le 6 mars 2018 (MAXPPP)

Le Paris Saint-Germain n'a pas dépassé les 8es de finale de la Ligue des champions pour la deuxième année de suite. Le PSG a perdu 2-1 face au Real Madrid au Parc des Princes, mardi 6 mars, après une défaite 3-1 au match aller. Le miracle n'a pas eu lieu, au grand dam des supporters parisiens réunis devant la télé d'un bar près du stade. 

Les "millions" ne passent pas

Au vue des enjeux financiers et des sommes phénoménales dépensées pour s'acheter des joueurs comme Neymar ou Mbappé, la frustration et la colère des supporters ont explosé après le  deuxième but du Real. Les attaques fusent. "Il faut baisser les salaires", entend-on dans le bar. "Des millions, des millions, ça gagnent", crie un fan du PSG. "C'est chaud, c’est un peu la honte", dit un autre. "Il faut que les joueurs se remettent en question. On achète 200 millions, il faut quand même un résultat derrière", tranche Paul. L’entraîneur du PSG, Unai Emery, en prend pour son grade de la part d'Hakim, sous le coup d'une forte déception. "Il faut qu'il s'en aille. On a donné le volant d’une Formule 1 à quelqu’un qui n’a pas les épaules, qui est capable de conduire un car, mais pas une Ferrari", tranche-t-il. 

Alors qu'avant le match, ces supporters rêvaient d’une large victoire et d’une qualification, le doute avait commencé à s'installer à la mi-temps. "C’est toujours assez compliqué, c’est Real en face, c'est une des meilleures attaques du monde et en défense, c'est un bloc", reconnaissait un supporter parisien. L’espoir s’était amenuisé après le but de Ronaldo : "Il y a trois buts à mettre." L’égalisation signée par Cavani a bien ravivé la flamme, mais elle s'est éteinte avec le deuxième but madrilène, marqué par Casemiro. Si Paris est magique, c'est pour le moment, uniquement en Ligue 1...

Déception des supporters du PSG après l'élimination en Ligue des champions : un reportage de Benjamin Mathieu
--'--
--'--