OM-PSG : les supporters parisiens interdits de déplacement à Marseille dimanche pour le classico

Marseillais et Parisiens s'affrontent dimanche soir dans le match au sommet de la 11e journée de Ligue 1.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Par le biais d'un décret, le mercredi 20 octobre 2021, le ministère de l'Intérieur a interdit le déplacement des supporters parisiens à Marseille.  (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Encore un match de Ligue 1 sans supporters visiteurs. Selon un décret du ministère de l'Intérieur paru le mercredi 20 octobre, au Journal Officiel, les supporters du Paris Saint-Germain ont interdiction de se déplacer à Marseille dimanche. 

De samedi minuit à dimanche minuit, "le déplacement individuel ou collectif" de supporters du PSG est interdit entre les communes de la région d'Ile-de-France et Marseille, selon l'arrêté qui évoque les relations "empreintes d'animosité depuis de très nombreuses années" entre les supporters des deux clubs de foot.

Une décision similaire prise la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

Le ministère argue, d'une part, que "les déplacements du club du PSG sont fréquemment source de troubles à l'ordre public" et que, d'autre part, "certains" supporters de l'OM font "fréquemment la preuve de leur comportement violent". Il égrène les récents incidents survenus en marge de matches de l'OM, comme le 30 septembre lors d'une rencontre contre les Turcs du Galatasaray. Le match de Ligue Europa avait été brièvement interrompu et 32 membres des forces de l'ordre avaient été blessés.

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône avait, de son côté, dans un arrêté du 5 octobre, interdit l'accès au Vélodrome aux fans du PSG en vue de la rencontre de dimanche.

Depuis le début de la saison de Ligue 1, les incidents impliquant les supporters s'enchaînent. Que cela soit à Nice, Lens ou encore Marseille notamment, de nombreux incidents ont été recensés en tribunes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.