Ligue des champions : le PSG hérite d'un groupe relevé avec Manchester City et le RB Leipzig, Lille peut presque rêver

Le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions a eu lieu jeudi à Istanbul.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Eliminé par Manchester City la saison dernière en demi-finales, le Paris Saint-Germain va retrouver le club anglais dès les poules de la Ligue des champions 2021-2022. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le tirage au sort de la Ligue des champions a réservé des fortunes diverses pour Paris et Lille, les deux représentants français. Placé dans le chapeau 2, le PSG était certain d’hériter d’un gros calibre parmi les 13 anciens vainqueurs présents parmi les 32 qualifiés. Ce sera le cas avec son bourreau de la saison dernière en demi-finales, Manchester City (groupe A). Les Parisiens affronteront également le RB Lepizig et Bruges. Lille, le champion de France en titre, aura un coup à faire dans le groupe G où il croisera le fer avec le FC Séville, Salzbourg et Wolfsburg qui figurent parmi les adversaires les moins huppés de cette 67e édition.

Paris en terrains connus

Avec son effectif XXL (avant le possible départ de Kylian Mbappé), Paris fait peur à toute l’Europe. Mais la route continentale vers la finale à Saint-Pétersbourg n’aura rien de simple pour les Parisiens. La 10e participation consécutive du PSG à la C1 a déjà pris un tournant relevé avec le tirage des poules. Le gros morceau tant redouté du chapeau 1 a pris le contour de Manchester City qui avait sorti le PSG au pied de la finale en mai dernier (1-2 au Parc des Princes, 2-0 à l’Etihad Stadium). Il va y avoir de la revanche dans l’air. Une autre vieille connaissance des Parisiens s’est invitée dans le groupe A : le RB Leipzig.

Les deux clubs s’étaient déjà croisés en phase de groupes la saison dernière et les Allemands avaient surpris le PSG lors de la 3e journée (2-1). Dauphin du Bayern en Bundesliga, Leipzig aura de nouveau des arguments à faire valoir pour contrer le jeu des hommes de Pochettino. Le sort ne s’est pas totalement acharné sur Paris puisqu’il y avait une chance sur deux pour que le Milan AC fasse du groupe A la traditionnelle "poule de la mort". C’est finalement le Club Bruges qui est venu grossir les rangs. La dernière double confrontation entre le PSG et les Belges en 2019 s’était soldé par deux victoires parisiennes (5-0, 1-0).

Lille peut y croire

Lille avait tout à craindre du tirage au sort d’Istanbul. Plus faible coefficient UEFA des 32 équipes qualifiées, le Losc fait figure de petit poucet dans cette édition 2021-2022. Préservé par son titre de champion de Ligue 1 qui lui octroyait une place dans le chapeau 1, le club nordiste a finalement le droit de rêver à autre chose qu’une 4e place synonyme d’élimination. Hormis le FC Séville, qui sera le grand favori dans ce groupe H, les deux autres clubs ne sont pas si éloignés des Lillois.

Ce sera probablement un match à trois avec Salzbourg surtout, et Wolfsburg pour accrocher le deuxième ticket qualificatif ou la 3e place renvoyant en 16e de finale de la Ligue Europa. Lors de sa dernière apparition en C1 en 2019-2020, Lille avait terminé 4e de son groupe avec un seul point gagné. Mais le club était en pleine ascension sous la houlette de Christophe Galtier. Pour autant, le début de saison du Losc n’incite pas vraiment à l’optimisme et les Nordistes seront peut-être leur principal adversaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.