Cet article date de plus d'un an.

Lyon-Marseille : la ministre des Sports Roxana Maracineanu se dit favorable à "l’arrêt automatique des matchs" après le jet de bouteille sur Dimitri Payet

Le match entre Lyon et Marseille a été interrompu en début de rencontre, dimanche, pour un jet de projectiles à l'encontre de Dimitri Payet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre déléguée en charge des Sports, Roxana Maracineanu, s'exprime lors d'une conférence de presse, le 5 octobre 2020, à Paris. (JACQUES WITT/SIPA)

Le ton monte jusque dans les hautes sphères après le nouvel épisode qu'a connu la Ligue 1, dimanche 21 novembre. La ministre des Sports Roxana Maracineanu a jugé "intolérable" le jet de bouteille lancé sur le joueur de Marseille Dimitri Payet à Lyon, à l'occasion de la 14e journée du championnat de France. Elle a appelé les clubs à une prise de conscience "immédiate et radicale" quant à la sécurité.

"La Ligue devra clarifier son règlement"

Le joueur de l'Olympique de Marseille Dimitri Payet a été touché dimanche soir au visage par une bouteille lancée par un supporter de l'OL, entraînant l'arrêt du match après un imbroglio entre dirigeants des deux clubs, l'arbitre, la LFP (Ligue de football professionnel) et la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"C'est inadmissible. Il est intolérable qu'on puisse s'en prendre aux acteurs du jeu en les agressant de cette manière", a-t-elle réagi dans une déclaration à la presse, après un tweet indiquant que ce type d'actes" devait "entraîner à minima l'arrêt des matches". Pour rappel, de nombreux incidents du même type ont déjà éclaté dans les stades de Ligue 1 depuis le début de la saison.

"La Ligue devra certainement clarifier son règlement pour qu'un tel acte d'agression sur un acteur du jeu entraîne un arrêt automatique du match. Sans prise de conscience immédiate et radicale des clubs pour garantir la sécurité sur la pelouse et dans les tribunes, nous allons dans le mur", a-t-elle ajouté, avant de se dire "favorable à des sanctions individuelles" et d'appeler à ce que cet acte soit "puni".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.