Ligue 1 : un point de retrait avec sursis pour Lens, Lille et Marseille après les envahissements de terrain, le Losc et l'OM privés de supporters à l'extérieur jusqu'au 31 décembre

Les supporters du Losc et de l'Olympique de Marseille seront privés de parcage visiteurs pour les matchs à l'extérieur jusqu'au 31 décembre 2021.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le 18 septembre dernier, des supporters lensois avaient envahi la pelouse lors du derby entre Lens et Lille pour en découdre avec les supporters du LOSC. (LAURENT SANSON / LS MEDIANORD)

Réunie mercredi 6 octobre, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a décidé de sanctionner les clubs impliqués dans les derniers envahissements de terrain en Ligue 1. Le RC Lens est sanctionné d'un retrait d'un point avec sursis et de deux matchs à huis clos total, déjà purgés. Le LOSC et l'OM sont également sanctionnés d'un retrait d'un point avec sursis et la fermeture de l'espace visiteurs pour tous leurs matchs à l'extérieur jusqu'au 31 décembre 2021. Enfin, Angers est sanctionné de deux matchs à huis clos pour la tribune Coubertin, dont un avec sursis, déjà purgé, avec 20 000€ d'amende.

Le 18 septembre, à la pause du derby du Nord entre Lens et Lille, des projectiles avaient volé entre le parcage des supporters lillois et la tribune lensoise voisine. Plusieurs dizaines d’ultras Sang et Or, en colère, avaient alors envahi le terrain pour aller en découdre avec leurs rivaux. Six supporters avaient été légèrement blessés et deux spectateurs avaient été interpellés, dont un pour avoir lancé un siège sur les forces de l’ordre.

Quatre jours plus tard, à Angers, plusieurs supporters marseillais étaient descendus de leur parcage en se ruant vers une autre tribune du stade Raymond-Kopa. Des coups avaient été échangés. 

"Angers a reçu une amende et si la sanction semble moins lourde, c'est que la responsabilité du club nous est apparue moins engagée que celle des autres clubs concernés", a expliqué Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline qui a précisé que le retrait de points avec sursis infligé aux trois autres clubs permet d'"engager la responsabilité de tous les acteurs, clubs comme groupes de supporters".

"Très sévère" selon l'OM, de la "lucidité" pour le RC Lens

Les quatre clubs avaient déjà été sanctionnés à titre conservatoire, avec un huis clos au stade Bollaert pour Lens, la fermeture de la tribune Coubertin à Angers, la fermeture du parcage visiteurs pour le match des Lillois à Strasbourg et lors de la rencontre LOSC-OM. Le point de retrait avec sursis, décidé mercredi, est valable un an et en cas de nouveaux évènements, la commission de discipline évaluera si elle applique le retrait ou non.

"Cela me paraît très sévère, tant le retrait de point avec sursis que l'interdiction de déplacement pour nos supporters, surtout pour un match qui est allé à son terme et lors duquel auquel blessé n'a été enregistré", a déclaré Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM, à l'AFP.

Le RC Lens s'est au contraire réjoui de cette décision, dans un communiqué : "Lourdement sanctionné dans le cadre des mesures conservatoires prises le 20 septembre dernier, le Racing Club de Lens salue la lucidité de la commission de discipline dont le jugement a été fondé sur une analyse approfondie et éclairée du déroulement des faits. Le club, heureux de retrouver très prochainement le public de Bollaert, appelle aux sens de la responsabilité de chacun et continuera à se montrer intransigeant contre tout comportement inadapté au sein de l’antre sang et or".

Ces événements interviennent au cœur d'un début de saison particulièrement agité dans les tribunes de Ligue 1, qui préoccupe les autorités et les spécialistes

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.