Ligue 1 : Bordeaux gâche, Saint-Etienne sort de la zone rouge... Ce qu'il faut retenir des matchs de dimanche

La lutte pour l'Europe et la course au maintien sont toujours aussi serrées, dimanche, après les huit premiers matchs de la 25e journée de Ligue 1.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Rémi Oudin, buteur pour les Girondins de Bordeaux face à Monaco, dimanche 20 février.  (THIBAUD MORITZ / AFP)

La Ligue 1 continue de nous offrir des scénarios renversants et des matchs remplis de buts. Dimanche 20 janvier, déjà quinze buts ont été inscrits en six matchs avant le coup d'envoi de Marseille-Clermont (20h45). 

En début d'après-midi, Nice a retrouvé la victoire face à Angers (1-0), après deux défaites consécutives en Ligue 1. Strasbourg, qui chasse les Aiglons pour une place sur le podium a calé face à Saint-Etienne qui se sort de la zone rouge (2-2). Une zone rouge qui voit arriver Metz, qui est revenu de Lille avec un point vendredi. Lorient et Troyes, qui ont perdu dimanche, sont également en grand danger.

Saint-Etienne ne gagne pas mais sort de la zone rouge

Quand Ryad Boudebouz a lancé la rencontre sur un coup franc indirect dans la surface (1-0, 4e), tout Geoffroy-Guichard a compris que l'après-midi stéphanoise ne serait pas la plus calme de la saison. En face, Strasbourg, solide quatrième au championnat, n'a pas tardé à égaliser sur un but d'Habib Diallo (1-1, 21e) et est même passé devant grâce à Lucas Perrin (2-1, 30e).

Mais l'époque où les Verts s'avouaient vaincus dès la moindre opposition semble révolue. Wahbi Khazri, le capitaine du navire forézien, a ramené les siens à hauteur avant qu'ils n'aient le temps de douter (2-2, 34e). Après cette première période intense, le rythme de la rencontre a baissé et les filets n'ont plus tremblé.

Avec la défaite de Troyes face à Rennes (4-1) et celle de Lorient face à Montpellier (1-0) après un but de l’inévitable Téji Savanier, ce nul reste une bonne opération pour Saint-Etienne. Après trois victoires consécutives, les Verts continuent leur série d’invincibilité face à un adversaire très coriace. Les joueurs de Pascal Dupraz sortent enfin de la zone rouge.

Mais le maintien reste loin d’être acquis. Avec cinq équipes en seulement un point entre Bordeaux dernier (21 pts) et Saint-Etienne seizième (22 pts), la course au maintien est des plus indécises. Le classement devrait encore être chamboulé lors de la prochaine journée. Les Stéphanois se déplaceront au Parc des Princes.

Du gâchis pour Bordeaux

Après les mauvais résultats de ses concurrents, Bordeaux avait l'occasion de faire la bonne opération du week-end dans la lutte pour le maintien. Si elle avait bien commencé, la première de David Guion sur le banc des Girondins, qui s'est conclue sur un nul à domicile face à Monaco (1-1), laissera un goût amer. 

Ses joueurs avaient fait le plus dur en première période, en ouvrant le score par Rémi Oudin (22e) et en provoquant l'expulsion d'Aurélien Tchouaméni (34e). Mais ils se sont endormis et la punition est tombée dans le deuxième acte. Un but gag attribué à Marcelo contre son camp (après une frappe de Gelson Martins doublement déviée à la 67e) a changé la teneur de la soirée. Les Girondins n'ont pas réussi à profiter de leur supériorité numérique pendant près d'une heure et restent derniers du championnat au terme de cette 25e journée.

Nice et Rennes courent vers l'Europe

Les Aiglons, demi-finalistes en Coupe de France, ont su remettre la marche en avant après deux contre-performances consécutives en championnat face à Clermont et Lyon. A domicile, contre Angers, les joueurs de Christophe Galtier se sont imposés grâce à une réalisation de Justin Kluivert (1-0). Un score qui aurait pu être plus lourd mais deux buts ont été refusés aux Aiglons pour hors jeu. Un résultat capital pour le podium avec le coup d'arrêt de Strasbourg. 

Rennes profite également du match nul des Alsaciens. Après un doublé rapide de Serhou Guirassy (2-0, 20e), les joueurs de Bruno Génésio ont géré la rencontre. Le retour de Troyes (2-1, 39e) n'aura jamais gêné les Rennais qui ont alourdi le score par Martin Terrier, (3-1, 75e) puis Gaëtan Laborde sur penalty (4-1, 86e). Une victoire qui permet aux Bretons de prendre la cinquième place, synonyme de compétition européenne. 

Hissez-haut, Satriano ! 

Pour sa deuxième titularisation en Ligue 1, le jeune espoir uruguayen de Brest a encore fait parler la poudre. Double buteur la semaine dernière face à Troyes, l'attaquant prêté par l'Inter Milan a récidivé à Reims. Sur un service parfait de l'extérieur du pied de Romain del Castillo, Martin Satriano a battu Predrag Rajkovic grâce à une finition parfaite. Le jeune joueur qui fête ses 21 ans aujourd'hui s'est offert un joli cadeau d'anniversaire. 

L'Uruguayen est même passé très proche d'offrir la victoire aux siens d'une tête venue s'écraser sur la barre transversale rémoise. Au final, les deux formations se sont neutralisées et repartent chacune avec un point. Brest, qui a manqué un penalty, comme Reims qui s'est vu annuler un but pour un hors jeu de quelques centimètres, ont cru passer devant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.