Ligue 1 : Strasbourg, déjà une saison record

Le Racing, quatrième de Ligue 1, compte déjà 41 points et a inscrit 46 buts après 24 journées de championnat. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Ludovic Ajorque, Kevin Gameiro et Adrien Thomasson lors de la rencontre entre Strasbourg et Brest, le 29 août 2021. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

Jusqu'où Strasbourg peut-il aller ? Surprenant quatrième de Ligue 1, le Racing enchaîne les performances de haute volée, avec son meilleur total de points engrangés à ce stade depuis la saison 1978-1979, à l'issue de laquelle il avait été sacré champion de France. Les Alsaciens peuvent même lorgner le podium, à condition d'enchaîner dimanche 20 février (15h00) à Saint-Etienne.

Avec le quatorzième budget de la Ligue 1, mais une quatrième place après 24 journées, les Strasbourgeois ont-ils été plus malins que leurs concurrents lors des derniers mercatos ? "Le club a fait le maximum avec ses moyens d'aujourd'hui et a bien travaillé", répondait l'entraîneur Julien Stéphan aux Dernières Nouvelles d'Alsace en septembre. En difficulté défensivement la saison dernière, le Racing a attiré Lucas Perrin et Gerzino Naymsi pour suppléer Stefan Mitrovic et Lamine Koné. Le club alsacien a également recomposé son flanc droit avec les arrivées du Polonais Karol Fila et le retour de Frédéric Guilbert.

Mais la recrue phare de l'été se nomme Kevin Gameiro, arrivé libre de Valence. L'international français a déjà réussi son retour dans son club formateur, avec neuf buts en championnat. Il forme avec Ludovic Ajorque (10 buts), Habib Diallo (8 buts) et Adrien Thomasson (7 buts), l'une des attaques les plus prolifiques d'Europe derrière Manchester City. Ce quatuor y est pour beaucoup dans les 46 buts inscrits en 24 journées (2e attaque du championnat derrière le PSG), un record dans l'histoire du RCSA. 

Un entraîneur apaisant

Le Racing a également amené sur sang frais sur le banc, avec la signature de Julien Stéphan, pour trois ans, en mai dernier. L'ancien Rennais a découvert  "un groupe qui n'avait pas beaucoup de confiance", une équipe minée après une saison éreintante conclue par un maintien à la dernière journée.

L'entraîneur strasbourgeois s'est donc attelé à "laisser penser aux joueurs qu'ils ont plus de qualités que ce qu'ils peuvent imaginer", comme il l'a confié avant le match à Angers. Un discours qui a porté ses fruits puisque, neuf mois plus tard, Strasbourg se retrouve au pied du podium en affichant de la confiance en attaque et une grande sérénité défensive. 

Le RCSA, qui reste sur deux rencontres sans concéder de but, fera face à un nouveau défi à Saint-Etienne dimanche. Les Verts, en opération maintien, ont remporté leurs trois derniers matchs de championnat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.