Ligue 1 : accroché par Brest, Marseille manque l'occasion de revenir à hauteur du PSG

Bousculés par une vaillante équipe bretonne, les Phocéens n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul (1-1), dimanche, pour la dernière rencontre de Ligue 1 du week-end.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Gerson et Pierre Lees-Melou lors du match entre Brest et Marseille, à Brest, le 14 août 2022. (FRED TANNEAU / AFP)

Marseille rate le coche. L'OM a concédé le match nul sur la pelouse de Brest (1-1), pour le compte de la dernière rencontre de Ligue 1 du dimanche 14 août. Si les Phocéens se replacent sur le podium à égalité avec Lille (4 points), ils manquent l'occasion de rejoindre le PSG en tête du championnat. 

Les Marseillais ont frappé en premier sur leur premier corner, juste avant la mi-temps. Resté en retrait, Jonathan Clauss a adressé un bon centre à Nuno Tavares qui a jailli au second poteau pour pousser le ballon au fond des filets. Efficace, l'OM a converti l'un de ses deux seuls tirs cadrés en première période pour prendre les devants.

>> Ligue 1 : Toulouse impressionne, la remontée clermontoise, Auxerre frustré... Ce qu'il faut retenir des matchs de dimanche

Mais Brest n'a pas abdiqué, et a continué à mettre la pression sur le but de l'OM au retour des vestiaires. Sur un ballon dégagé sur corner, Pierre Lees-Melou a décoché une magnifique frappe en dehors de la surface pour permettre aux siens de revenir à hauteur (60e).

Premiers pas pour Alexis Sanchez

Une égalisation méritée pour les Bretons, qui ont secoué les Olympiens dès les premières minutes du match, sans complexe. Sous la pression, Leonardo Balerdi avait failli tromper son propre gardien sur une passe en retrait trop appuyée, avant que Jérémy Le Douaron ne trouve le poteau sur un bon centre de Mathias Pereira Lage.

Après l'égalisation, les Brestois ont eu plusieurs occasions d'enfoncer le clou, mais Le Douaron a manqué le cadre, d'abord sur une tête à bout portant, puis seul face à Blanco. Ils se contenteront de ce match nul encourageant, qui leur offre un premier point cette saison. 

Pas dans son match, à l'image d'Arkadiusz Milik, nerveux (sanctionné d'un jaune dès la 18e) et à contretemps, l'attaque marseillaise a offert une terne prestation. Les entrées d'Alexis Sanchez, pour ses premières minutes sous le maillot olympien, de Dimitri Payet et de Cédric Bakambu n'ont rien changé. Avec 13 tirs subis en deuxième période, contre deux frappes tentées, les Olympiens ne pouvaient pas espérer beaucoup mieux. Ils laissent déjà échapper leurs premiers points cette saison. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.