François Hollande se souvient de la Coupe du monde 1998 et du match Jospin-Chirac dans le sillage des Bleus

Vingt ans après la victoire de l'équipe de France en Coupe du monde de football, François Hollande se souvient de la rivalité politique entre Jacques Chirac et Lionel Jospin. Alors premier secrétaire du PS, il était aux premières loges.

FRANCEINFO

À 16 jours du coup d'envoi du Mondial de football en Russie et à l'occasion du vingtième anniversaire de la victoire des Bleus en Coupe du monde, le président de la République François Hollande raconte à franceinfo une anecdote très politique autour de cette victoire du 12 juillet 1998 : la rivalité entre Jacques Chirac, président de la République de droite, et Lionel Jospin, son Premier ministre socialiste.

Elle commence dès le quart de finale et surtout lors de la demi-finale contre la Croatie lorsque Jacques Chirac et Lionel Jospin se rendent tour à tour dans les vestiaires pour féliciter joueurs. "Quand ça monte, on pense qu'à un moment il est possible qu'il y ait une remise, par le président de la République, de la Coupe du monde à l'équipe de France, donc c'est très important pour Jacques Chirac", rappelle celui qui était, à l'époque, député et premier secrétaire du Parti socialiste.

"Jospin imagine qu'il a un temps d'avance"

Mais, en pleine cohabitation, le président et le chef du gouvernement se dispute les conséquences de la victoire : le soir du 12 juillet, le pays est en liesse, plus uni que jamais, à l'unisson derrière son équipe de France "black, blanc, beur". "Comme Jospin, qui est un bon connaisseur du football, imagine qu'il a un temps d'avance - parce qu'il a cette connaissance des joueurs, du style, des techniques etc.- il sait qu'il peut disputer à Jacques Chirac ce terrain-là", se souvient François Hollande.

"Mais, Platini a eu une très bonne formule, très juste : "Lionel Jospin, il aimait le football et Jacques Chirac, il aimait les footballeurs", raconte-t-il. C'est vrai que ça a permis à Jacques Chirac d'utiliser - et il ne s'en est pas privé - la Coupe du monde dans la cohabitation."

Le président de la République Jacques Chirac (g.), l\'entraîneur de l\'équipe de France de football (centre) et le Premier ministre Lionel Jospin (d.) avec le trophée de la Coupe du monde 1998 à l\'Élysée, à l\'issue du défilé du 14 juillet.
Le président de la République Jacques Chirac (g.), l'entraîneur de l'équipe de France de football (centre) et le Premier ministre Lionel Jospin (d.) avec le trophée de la Coupe du monde 1998 à l'Élysée, à l'issue du défilé du 14 juillet. (GABRIEL BOUYS / AFP)