Coupe du monde : après la fête et la victoire des Bleus, hausse spectaculaire du moral des Français

C'est "l'effet Coupe du monde" : la victoire française en finale permet un bond de la cote de confiance en l'avenir de 21 points. Mais pas de la cote de popularité du président de la République.

Des milliers de Français célèbrent l\'arrivée des joueurs de l\'équipe de France sur les Champs-Élysées à Paris, le 16 juillet. 
Des milliers de Français célèbrent l'arrivée des joueurs de l'équipe de France sur les Champs-Élysées à Paris, le 16 juillet.  (LUCAS BARIOULET / AFP)

La victoire des Bleus dimanche 15 juillet face à la Croatie a dopé le moral des Français. Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et le Figaro, ils sont 62% à se dire optimistes au lendemain de la finale de la Coupe du monde, contre 41% il y a six mois. Ils ne sont que 38% à se dire pessimistes contre 59% il y a six mois.

62% des Français se disent optimistes concernant leur avenir, contre 41% il y a 6 mois, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et le Figaro.
62% des Français se disent optimistes concernant leur avenir, contre 41% il y a 6 mois, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et le Figaro. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Même s'il y a parfois des idées reçues liés aux victoires en Coupe du monde, ce titre de champion du monde semble également avoir un impact sur la confiance des Français concernant l'avenir de la situation économique en France.

À la question : "Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ?" 40% des Français se disent aujourd'hui plutôt plus confiants. Une hausse de 5 points par rapport à un précédent sondage datant du 5 juillet 2018. 60% se disent moins confiants, une baisse de 4 points par rapport au 5 juillet.

Un indice de confiance en hausse, après plusieurs mois de baisse

Cet indice, détaille l'institut de sondage qui réalise chaque mois ce baromètre, était en baisse constante depuis des mois. La victoire a donc permis un rebond important de cet indice de moral macro-économique. 82% des sondés estiment que cette victoire aura des impacts positifs importants sur le sentiment de fierté de leurs concitoyens.

Ils sont par ailleurs 74% à estimer que la victoire aura un impact positif sur l'image de la France dans le monde. Un tiers des Français pense que la victoire aura un impact positif sur leur propre moral (31%) et même sur la confiance en l'avenir des Français (39%). Une minorité, précise Odoxa, mais une minorité importante.

Une hausse qui ne profite pas à Emmanuel Macron 

Alors que la victoire des Bleus avait fait gagner sept points en un mois à Jacques Chirac dans les sondages de 1998, celle des Bleus de 2018 ne semble pas avoir le même effet sur la popularité d'Emmanuel Macron. Six Français sur 10 (61%) pensent toujours que le chef de l'Etat n'est pas un "bon président." Cela représente une baisse de popularité de deux points par rapport à la dernière mesure effectuée le 26 juin dernier.

Une baisse dans la continuité des tendances précédentes : -5 points sur le baromètre de juin et -13 points depuis le début de l'année. Toutefois, 34% des personnes interrogées sont convaincues que cette victoire aura un impact positif sur la popularité d'Emmanuel Macron.

Sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron est perçu à la fois comme sincère et en même temps voulant tirer un profit politique de cette victoire sportive.

La photo du président en supporter heureux, poings levés depuis les gradins, a été partagée plus de 300 000 fois. Les vidéos tournées dans les vestiaires avec les joueurs ont été vues plus de deux millions de fois. Quant au message "Merci" du chef de l'Etat après la victoire, il a été retweeté plus de 40 000 fois et a généré près de 145 000 likes.  

Un quart des Français sont descendus dans la rue pour fêter le titre 

La victoire des Bleus a poussé les gens à se regrouper dans les rues de France. 24% des Français ont fêté la victoire dehors, soit entre 12 et 16 millions de personnes (en comptant les enfants). 

Plus précisément, un jeune (18-24 ans) sur deux (49%) de France était dans la rue pour célébrer le triomphe de l'équipe de France. Les 25-34 ans étaient, eux, 29% à défiler. 28% des 35-49 ans, 16% des 50-64 ans ou encore 10% des plus des 65 ans ont eux aussi célébré le sacre des Bleus dans la rue. 

Un quart de la population française était dans la rue pour fêter la victoire des Bleus, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et le Figaro.
Un quart de la population française était dans la rue pour fêter la victoire des Bleus, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et le Figaro. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Concernant le sexe des individus, les hommes ont été plus nombreux que les femmes à sortir dans les rues (27%) contre 20% de femmes.

Pour les lieux de France où on a le plus fait la fête : ce sont surtout dans les villes moyennes que les gens se sont le plus mobilisés (30% des habitants des villes de 20 000 à 100 000 habitants) contre 21% en agglomération parisienne et 19% dans les petits villages.

Enfin concernant le statut social des participants, on compte 31% de cadres et 26% de personnes issues de catégories populaires. Parmi les sondés, 22% sont des sympathisants de gauche et 24% des sympathisants de droite.

L'enquête a été réalisée le 16 juillet auprès d'un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.