Copa America : Messi et Neymar s'affrontent en finale d'un tournoi qui leur a toujours échappé

Lionel Messi et Neymar ont rendez-vous au Maracana samedi 11 juillet, pour tenter d'arracher un titre majeur avec leur sélection.

Article rédigé par
Pauline Guillou - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Lionel Messi et Neymar s'affrontent pour la première fois depuis le 11 novembre 2016. (MATEUS BONOMI (AFP) et THIAGO RIBEIRO (AFP))

Lionel Messi a répondu à Neymar. Invité par la star du PSG à le rejoindre en finale de la Copa América, la "Pulga" a validé le ticket de l'Argentine pour le Maracana contre la Colombie (1-1, 3-2 t.a.b). Un duel entre deux nations majeures du football, et plus encore, un duel entre les deux stars du football sud-américain, toujours en quête d'un titre majeur dans leurs sélections respectives.

La bataille des 10

Neymar et Messi terminent un tournoi qu'ils ont maîtrisé du début à la fin. Chefs d'orchestres de leurs sélections, les deux numéros 10 ont pu montrer leur talent au fil de la compétition. Messi aborde la finale avec un double statut : meilleur buteur (4) et meilleur passeur (5), en six matchs. Malgré une demi-finale mal maîtrisée par l'Albiceleste face à la Colombie, Messi s'est encore rapproché d'un titre majeur avec son pays. Le capitaine argentin a surtout marqué le tournoi de son empreinte en quart de finale face à l'Équateur, en inscrivant notamment un coup-franc imparable dans les dernières minutes de jeu (3-0).

Côté Brésilien, Neymar s'en tient pour le moment à deux buts, mais s'est montré redoutable tout au long du tournoi. Sa dernière réalisation date du deuxième match de poule contre le Pérou, le 18 juin, et l'avait rapproché du record détenu par le Roi Pelé. Avec 68 buts en sélection, il est revenu à neuf réalisations de son compatriote. En demi-finale face aux Péruviens, le joueur du PSG s'est offert un geste de grande classe. Après avoir cloué trois défenseurs péruviens, en signant même un petit pont pour éliminer Alexander Callens, "Ney" a délivré une passe décisive au milieu lyonnais Lucas Paqueta, sur un centre en retrait. 

La Copa, le chaînon manquant

À 34 ans, Lionel Messi tient entre ses mains une troisième chance de remporter la Copa América. Qualifié en finale, il peut en finir avec la disette de l'Argentine qui n'a pas remporté le tournoi sud-américain depuis 1993, mais surtout ajouter un titre majeur à son palmarès. Car le contraste est toujours immense entre son palmarès en club et au niveau international. Avec le Barça, Messi a remporté, entre autres, dix titres de champion d'Espagne, quatre Ligues des champions, six Ballons d'Or et sept Coupes du Roi. En sélection, le bilan est maigrelet : seulement une médaille d'or aux Jeux olympiques 2008.

Même frustration chez Neymar. Le meneur de jeu du PSG avait manqué le neuvième sacre du Brésil en Copa America en 2019, après une blessure à la cheville. Comme son ex-partenaire du Barça, le Brésilien peut lui aussi se targuer d'avoir remporté l'or olympique, c'était en 2016 à Rio, déjà. Mais une médaille, même du plus beau métal, ne saurait suffire à ces géants. L'heure est à la revanche pour les deux joueurs donc, qui ont déjà inscrit leur nom au sommet de l'Europe lors de leurs années au Barça.

"C'est émouvant parce que je suis passé par de nombreux (moments) difficiles ces deux dernières années"

Neymar

après son match contre le Pérou, le 18 juin.

Sur les traces de Maradona et Pelé

En plus de prendre part à la plus grande rivalité du football sud-américain, Neymar et Messi doivent jongler avec le statut qui leur a été attribué. L'un dans les pas de Maradona, l'autre sur les traces de Pelé. Souvent comparés aux deux légendes du football, Neymar et Messi sont attendus au tournant, sitôt le maillot de leur sélection sur les épaules. En Argentine, les fresques en hommage à Lionel Messi fleurissent dans plusieurs villes et lieux symboliques.

À Rosario, ville natale de Messi, c'est une peinture de quatorze mètres sur huit qui rend hommage à la Pulga. En 2018, une autre fresque, plus mystique, avait été dessinée sur le plafond d'un club de football de Buenos Aires. L'artiste avait parodié le plafond de la Chapelle Sixtine. Maradona, dans la peau de Dieu, tendant la main à Messi.

La fresque de Santiago Barbeito, en hommage à Maradona et Messi sur le plafond du club de football de Barracas, à Buenos Aires. (JUAN MABROMATA / AFP)

Même ambiance au Brésil, avec un Neymar qui ne cesse d'être placé en héritier du Roi Pelé. À 80 ans, ce dernier a même interpellé son compatriote à l'issue de son match contre le Pérou, "comme tous les Brésiliens, je suis heureux quand je le vois jouer au football", a-t-il écrit sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pelé (@pele)

Rendez-vous dans le temple du football le 11 juillet pour les deux joueurs. Un match à domicile sans grand avantage pour les Brésiliens qui joueront dans un Maracana complètement vide. Cette finale mettra fin à une Copa America émaillée d'incidents. Entre reports, changement de pays organisateur, contaminations et finalement huis-clos, ce duel a de quoi redonner un peu de rêve à tout un continent, meurtri par le Covid-19. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Copa America

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.