Championnats européens 2022 : un triplé historique en triathlon, Jeanjean en or, une déception en gym... Ce qu'il faut retenir de la troisième journée

Les Français ont brillé lors de la course masculine du triathlon, samedi à Munich, alors qu'Anthony Jeanjean a remporté un troisième titre de champion d'Europe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les triathlètes français Pierre Le Corre, Léo Bergère et Dorian Coninx, sur le podium des Championnats européens, à Munich (Allemagne), le 13 août 2022. (INA FASSBENDER / AFP)

Six médailles de plus au compteur ! Lors de la troisième journée des Championnats européens à Munich (Allemagne), samedi 13 août, les Français ont raflé les trois premières places en triathlon, un podium historique. De son côté, Anthony Jeanjean a conservé son titre de champion d'Europe. Deux médailles en escalade viennent s'ajouter à la moisson bleue du jour. Retour sur les temps forts de la journée de l'autre côté du Rhin.

Les triathlètes français triplent la mise à Munich ! Léo Bergère en or, Pierre Le Corre en argent et Dorian Coninx ont imposé leur tempo tout au long de la triple épreuve. La Marseillaise a également retenti en BMX pour Anthony Jeanjean avec un run spectaculaire pour disposer de ses adversaires. En escalade, Sam Avezou prend l'argent au bloc et Manon Hily le bronze en épreuve de la difficulté.

Triathlon : un podium tricolore historique

Une domination sans partage. Les Français ont signé une grande performance lors du triathlon masculin en décrochant les trois premières places. Léo Bergère est sacré champion d'Europe, devant Pierre Le Corre et Dorian Coninx. Bien installé dans le peloton de tête à vélo, le trio a peu à peu lâché la concurrence lors de la course à pied. Après une accélération au sixième kilomètre, Léo Bergère a faussé compagnie à ses compatriotes, filant vers la victoire.

Quel exploit pour le triathlon tricolore avec 3 Français aux 3 premières places ! Léo Bergère, Pierre le Corre et Dorian Coninx offrent à la France un triplé historique !

Il s'agit du premier triplé français dans la discipline lors d'un championnat d'Europe. Après la belle médaille de bronze d'Emma Lombardi vendredi, les Bleus peuvent espérer un nouveau podium dimanche, lors du relais mixte.

BMX freestyle : en patron, Anthony Jeanjean s'impose

Anthony Jeanjean règne sur le Vieux Continent. L'athlète français de 24 ans a décroché son troisième titre de champion d'Europe, après 2019 et 2021. En tête après les qualifications, le Tricolore a dominé la première manche. Dans le second run, il a toutefois été poussé dans ses retranchements par le Britannique Kieran Reilly qui a réalisé une grande performance (92,70 points). Anthony Jeanjean a répliqué par une magnifique démonstration qui lui a valu 93,60 points. Le Croate Marin Rantes termine troisième (88,80 points). 

Anthony Jeanjean champion d'Europe de BMX freestyle au terme d'un dernier run époustouflant. Le Français a du se sublimer pour battre le Britannique Kieran Reilly et remporter un troisième titre européen.

Escalade : les Bleus ont le sourire

Elle a décroché la première médaille tricolore du jour. Manon Hily obtient une très belle médaille de bronze dans l'épreuve de difficulté avec 41 prises réussies. Avant-dernière concurrente en lice, l'Aixoise de 28 ans a réussi à se hisser momentanément en deuxième position pour assurer sa place sur le podium. La dernière grimpeuse, la Slovène Janja Garnbret, a ensuite écrasé ses adversaires avec 50 prises, devant l'Autrichienne Jessica Pilz (45 prises).

La Française apporte à la France une médaille de bronze dans l'épreuve de la difficulté avec un total de 41,1 points, à 9 longueurs de la médaillée d'or slovène Janja Garnbret. L'Autrichienne Jessica Pilz s'empare de l'argent.

Chez les hommes, Sam Avezou devient vice-champion d'Europe du bloc, après avoir réussi deux tops (prises les plus hautes) sur les quatre blocs à gravir. Il décroche la médaille d'argent derrière Nicolai Uznik (Autriche) et devant Adam Ondra (République tchèque).

L'autre Français engagé, Mejdi Schalck, termine à la quatrième place, une performance prometteuse pour ce jeune grimpeur d'à peine 18 ans. Manuel Cornu, pourtant vainqueur des qualifications, a échoué à la 11e place en demi-finale, avec seulement un bloc validé lors de son passage. 

Cyclisme sur piste : une journée en demi-teinte

Maigre bilan pour les pistards français samedi, après la razzia de vendredi. Si Sébastien Vigier et Rayan Helal ont réussi à se qualifier pour les demi-finales du sprint, la fortune des autres Tricolores en a été toute autre. 

Sébastien Vigier remporte la belle lors de son quart de finale de la vitesse individuelle. Comme Rayan Helal qualifié plus tôt, il affrontera un Britannique en demi-finale.

Marie-Divine Kouamé a chuté en finale du 500 mètres, tandis que Valentine Fortin a terminé à une rageante quatrième place lors de la course à l'élimination. Pas de médaille non plus pour Donavan Grondin en scratch, ni de qualification pour Valentin Tabellion et Thomas Denis en poursuite.

Aviron : les Français seulement sixièmes 

Victor Marcelot, Benoît Brunet, Théophile Onfroy et son frère Valentin n'ont rien pu faire en finale du quatre de couple hommes face à des Italiens et des Polonais surpuissants. Malgré une belle résistance lors des mille premiers mètres, les Français ont ensuite craqué pour finir à la sixième place, à 9"50 des vainqueurs. 

Les Français Valentin Onfroy, Benoit Brunet, Victor Marcelot et Théophile Onfroy ont terminé à la sixième place de la finale du quatre de couple hommes en 6'16''27. L'Italie est sacrée devant la Pologne et la Roumanie.

Gymnastique : la poutre fatale aux Françaises

Malheureusement, les espoirs de médaille en gymnastique se sont vite envolés pour l'équipe de France. Marine Boyer, Lorette Charpy, Aline Friess, Carolann Heduit et Morgane Osyssek-Reimer n'ont accroché que la sixième place. Elles n'ont pas réalisé les performances escomptées en poutre, souvent leur point fort, ce qui les a pénalisées pour le reste de la compétition. Morgane Osyssek-Reimer a notamment chuté à deux reprises.

Les Italiennes, emmenées par Asia d'Amato, déjà sacrée en individuel, se sont imposées. Les Britanniques et les Allemandes complètent le podium. Prochain rendez-vous dimanche pour les Françaises, lors des finales par agrès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats européens 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.