Championnats européens 2022 : Pommery récupère le bronze en saut en longueur, Vigier à nouveau sacré... Ce qu'il faut retenir de la 6e journée

D'abord quatrième, Jules Pommery a finalement récupéré le bronze, mardi. C'est la première médaille française en athlétisme à Munich.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Jules Pommery lors de la finale du saut en longueur, le 16 août 2022 aux championnats d'Europe de Munich. (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

Une nouvelle fois, les pistards français ont brillé lors des Championnats européens, mardi 16 août à Munich (Allemagne). Trois nouvelles médailles ont été rapportées, portant le total de la discipline à quinze.

Sébastien Vigier inarrêtable ! Le Français remporte une nouvelle médaille d’or lors du keirin après son titre en vitesse individuelle. Au stade olympique, Marcell Jacobs décroche son premier titre continental sur 100m en 9'95''. Il a été imité par l'Allemande Gina Lückenkemper à domicile qui remporte le 100m féminin à la photofinish devant la Suissesse Kambundji.

En athlétisme, Jules Pommery a mis fin à la disette tricolore. Le Français a pris la troisième place après un retournement de situation inattendu.

Cyclisme sur piste : Sébastien Vigier sacré en keirin, Mathilde Gros frustrée

En figure de proue d'une nouvelle journée prolifique pour les pistards français, Sébastien Vigier a été sacré champion d'Europe du keirin. Il a devancé ses rivaux grâce à une remontée dans l'avant-dernier des six tours. Déjà titré en vitesse individuelle, Vigier réalise un joli doublé, sans oublier sa médaille d'argent en vitesse par équipes. Un autre Français, Melvin Landerneau, a décroché la médaille de bronze.

Au terme d'une finale rondement menée malgré un mauvais placement de départ, Sébastien Vigier, déjà sacré sur la vitesse individuelle, réalise le doublé en remportant la médaille d'or du keirin. Melvin Landerneau, au bout d'une belle journée, est bronzé au lendemain de son titre décroché lors du kilomètre.

Sur l'épreuve féminine du keirin, Mathilde Gros a essuyé une grande déception. La double championne d'Europe de la discipline a fait la course en tête, mais elle s'est écroulée dans le dernier tour pour échouer à la cinquième place.

Saut en longueur : Jules Pommery repêché et médaillé

Pour Jules Pommery, cette soirée a eu des airs de valse en deux temps. La frustration, d'abord. Derrière l'intouchable Miltiadis Tentoglou (8,52 m, record des championnats d'Europe), le Français a effectué un bond à 8,06 m... soit la même longueur que ses rivaux Jacob Fincham-Dukes et Thobias Montler. Mais son deuxième meilleur saut, inférieur à celui de ses adversaires, le privait de médaille.

4e de la finale du saut en longueur au bout de la finale, Jules Pommery remporte finalement la médaille de bronze. Découvrez comment le Français, passé par toutes les émotions, décroche sa première médaille internationale chez les seniors.

Une heure plus tard, Pommery avait le sourire. Fucham-Dukes déclassé pour avoir mordu sur son premier saut, le Français a récupéré la troisième place sur tapis vert. A 21 ans, il remporte ainsi le bronze sur ses premiers championnats d'Europe seniors. Une médaille prometteuse pour l'avenir.

Cyclisme sur piste : médailles d'argent aux saveurs distinctes sur les courses à l'américaine

Le dénouement a été beaucoup plus cruel pour les Françaises sur la course à l'américaine. Dans une bataille très serrée, Clara Copponi et Marion Borras ont mené la course jusqu'au dernier sprint... avant de craquer sur cette ultime accélération qui comptait double à l'arrivée. Le duo tricolore a été devancé pour un petit point par les Italiennes, mais accroche tout de même l'argent.

Au bout du suspense, les pistardes françaises Clara Copponi et Marion Borras remportent la médaille d'argent européenne de la madison derrière l'Italie, sacrée pour un point avec Silvia Zanardi et Rachele Barbieri. La Danemark d'Amalie Dideriksen et Julie Leth sont bronzées.

Donavan Grondin et Thomas Boudat ont, eux aussi, terminé deuxièmes de la course à l'américaine, dans un scénario nettement plus calme. Avec 91 points, ils ont été devancés par des Allemands intouchables (101).

100 m : Marcell Jacobs encore titré, Mouhamadou Fall dans le coup

Bien plus qu'un feu de paille. Marcell Jacobs a remporté le 100 m, avec un sprint en 9''95. Une confirmation, un an après son sacre olympique et alors qu'il n'avait pu se hisser en finale aux Mondiaux. A Munich, l'Italien a terminé quatre centièmes devant le Britannique Zharnel Hughes.

Un an après être devenu champion olympique du 100 m, l'Italien Marcell Jacobs, en 9"95, record des championnats égalé, remporte l'or européen. Médailles pour les Britanniques Zharnel Hugues (9"99) et Jeremiah Azu (10"13). Mouhamadou Fall, en 10"17, se classe 5e.

Mouhamadou Fall a pris, lui, un bon départ, se hissant à une cinquième place prometteuse (10''17). Le Français n'a pas été loin de figurer sur le podium, quatre centièmes derrière le troisième, Jeremiah Azu. Chez les femmes, Gina Lückenkemper a remporté, à la surprise générale, l'or à domicile. Le tout dans une ambiance de folie et au bout du suspense, devant la Suissesse Mujinga Kambundji... pour cinq millièmes !

5 000 m : Hugo Hay, la chute fâcheuse

Rageant. Hugo Hay était dans le coup sur le 5 000 m, jusqu'à ce qu'une chuten'anéantisse ses espoirs de podium. A l'origine de cette défaillance, un coup de l'Espagnol Mohamed Katir. "Bien sûr qu'il fait exprès, il me pousse !", s'est lamenté Hay au micro de France Télévisions. 

Enorme frustration pour Hugo Hay au 5000m. Le Français a été projeté au sol après une bousculade dans le peloton alors qu'il était très bien placé. Il conclut sa course 19e, l'autre Français, Felix Bour, termine 24e.

Le ralenti laisse peu de place au doute. "C'est intentionnel, a-t-il pesté. Je suis dégoûté, car j'étais bien placé, mais mentalement, je lâche après ça." Médaillé d'argent derrière Jakob Ingebrigtsen, Katir n'a pas été disqualifié malgré une réclamation du clan tricolore... 

Enfin, la doyenne de l'athlétisme français, Mélina Robert-Michon, a terminé huitième au lancer de disque, à plus de sept mètres de la championne d'Europe, la légende croate Sandra Perkovic. A 43 ans, la Tricolore, éliminée en qualifications à Tokyo, est encore loin du compte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats européens 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.