Le sacre de van der Poel, un marathon de Paris record, Carlos Alcaraz impérial... Ce qu'il faut retenir du week-end en sport

Retour sur un week-end de sport dense, marqué par la jeunesse insolente de Mathieu van der Poel, Iga Swiatek ou Carlos Alcaraz.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Mathieu van der Poel, vainqueur du Tour des Flandres, Judith Jeptum, nouvelle recordwoman du marathon de Paris et Carlos Alcaraz, victorieux au Masters 1000 de Miami, ont marqué le week-end sportif. (ERIC LALMAND / BELGA MAG / AFP - FRANCK FIFE / AFP - CHANDAN KHANNA / AFP)

Des records au marathon de Paris, un duel au sommet sur les monts flandriens, la nouvelle génération qui émerge en tennis à Miami... Le week-end sportif a été traversé par un vent de fraîcheur, mais aussi par des tornades à l'image des Bleues du XV de France, qui ont éparpillé les Irlandaises. Les événements ont en revanche été moins favorables pour les Français en MotoGP.

Tour des Flandres : le boss, c'est van der Poel 

Depuis trois ans, c’est une scène devenue habituelle. Quasiment une tradition, qui s’installe peu à peu à l’arrivée du Tour des Flandres. A chaque fois, deux coureurs arrivent échappés du reste des concurrents. Les deux protagonistes se regardent, se méfient l’un de l’autre, hésitent longuement à lancer le sprint final. Et à chaque fois, Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) est un de ces deux-là.

En 2020, ce scénario avait permis au Néerlandais de triompher devant son éternel rival, Wout Van Aert. En 2021, le petit-fils de Raymond Poulidor avait à l’inverse été surpris par le Danois Kasper Asgreen. Qu’allait-il advenir de l’édition 2022 ? Cette fois, c’est Tadej Pogacar - qui découvrait le Ronde - qui accompagnait van der Poel, vainqueur en patron d’un sprint auquel ont finalement pu venir se mêler Dylan Van Baarle (2e) et Valentin Madouas (3e).

Le Français arrache-là une belle place d’honneur, après avoir été le seul à tenir la roue des deux cadors. Pour van der Poel, c’est une deuxième victoire en trois ans. En attendant Paris-Roubaix, dans deux semaines ? Le Néerlandais retrouvera pour l’occasion son rival Van Aert, forfait à cause du Covid-19 ce dimanche.

Marathon de Paris : record de France pour Amdouni

Sous le soleil parisien, Morhad Amdouni a brillé. Le marathonien français a non seulement arraché la troisième place chez les hommes, mais il a en plus battu le record de France de la distance, vieux de dix-neuf ans. Pour effacer les 2h06’36’’ de Benoît Zwierzchiewski établies en 2003, dans des conditions météo semblables, Amdouni a bouclé les 42,125 km en 2h05’22. Il s’agit au passage de la 4e meilleure performance européenne de tous les temps.

Historique, cela n’a toutefois pas suffi à Amdouni pour s’imposer. Quelques mètres devant lui, les Éthiopiens Deso Gelmisa (2h05'07") et Seifu Tura (2h05'10") se sont disputés la gagne au sprint. Côté féminin, c’est la Kényane Judith Jeptum qui s’est imposée, faisant là aussi tomber un record : celui de l'épreuve, établi en 2017 par Purity Rionoripo (2h20'55''). En courant en 2h19'48", Jeptum balaie le précédent chrono après être partie seule au 28e kilomètre. Mais elle améliore aussi son record personnel de quasiment trois minutes.

Tennis : Swiatek et Alcaraz sacrés à Miami

De retour au premier plan après une année marquée par des problèmes psychologiques, Naomi Osaka n'a toutefois rien pu faire face à Iga Swiatek en finale de l'Open de Miami. Dans ce match aux allures de passation de pouvoir entre une ancienne numéro 1 mondiale et la nouvelle, Osaka n'a inscrit que quatre jeux, balayée 6-4, 6-0. La Polonaise empoche un troisième tournoi de rang, après Doha et Indian Wells.

Chez les hommes, c'est un jeune phénomène espagnol de 18 ans qui a raflé la mise : Carlos Alcaraz. Plus jeune vainqueur de l'histoire à Miami, il s'est défait du Norvégien Casper Ruud au terme d'une finale disputée 7-5, 6-4. Il s'agit déjà du troisième tournoi remporté par le prodige espagnol, successeur désigné de Nadal. 

Six Nations (F) : les Bleues régalent

Inarrêtables. Pour son deuxième match dans le tournoi des Six Nations, le XV de France féminin a écrasé l'Irlande samedi à Toulouse. Score final : 40 à 5, avec le point du bonus offensif en prime pour les Bleues qui ont inscrit six essais. Après un premier match brouillon contre l'Italie, les Tricolores ont retrouvé de l'adresse ballon en mains. Mais pas que. Au pied, en touche et même en mêlée : les Françaises ont survolé la rencontre.

Devant 11 000 spectateurs, les joueuses d’Annick Hayraud ont gagné avec la manière. Idéal à une semaine du premier déplacement de ce tournoi 2022, en Ecosse, à la fin de la semaine. Comme les Galloises et les Anglaises, le XV de France enregistre ainsi deux succès en autant de matchs. La dernière fois que cela s'était produit pour les Bleues, c'était en 2018, une année qui avait vu les Tricolores réussir le Grand Chelem... 

MotoGP : Quartararo frustré en Argentine

Parti en sixième position du GP d'Argentine, le champion du monde français de MotoGP, Fabio Quartararo, ne gardera pas un souvenir indélébile de son week-end outre-Atlantique. Le pilote Yamaha n'a pu faire mieux qu'une huitième place. C'est l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia) qui a remporté la course, et par la même occasion la première victoire de sa carrière.

Et puisque les choses sont bien faites, il s'agit aussi de la première de son équipe en MotoGP, de retour depuis 2015. Après trois GP cette saison, on note surtout que neuf pilotes se sont succédé sur les podiums. Difficile de faire plus indécis. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.