Cet article date de plus de sept ans.

L'état de Jules Bianchi toujours "critique mais stable"

Deux jours après le grave accident de Jules Bianchi sur le circuit de Suzuka (au Japon), sa famille a publié un communiqué sur le site de l'écurie Marussia dans lequel l'état du pilote est décrit comme étant "critique mais stable". Le Français a subi "une lésion axonale diffuse" et est toujours en soins intensifs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les parents de Jules Bianchi, Philippe et Christine (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)

Arrivés la veille au Japon, les parents de Jules Bianchi font savoir, Le jeune pilote de 25 ans, gravement accidenté dimanche lors du grand prix du Japon, "a subi une lésion axonale diffuse (forme sévère de traumatisme cérébrale, ndlr) et est dans un état critique mais stable : les professionnels de santé offrent le meilleur traitement et les soins et nous sommes reconnaissants pour tout ce qu’ils ont fait pour Jules depuis son accident".

Depuis quelques heures, le renommé professeur Saillant, spécialiste du sport de haut niveau, et le neurochirurgien italien Alessandro Frati, envoyé à la demande de Ferrari, ont rejoint le chevet de Jules Bianchi. "Nous sommes reconnaissants de (leur) présence, expliquent les parents du pilote, dont l'accident continue de faire polémique. Ils ont rencontré les responsables du personnel médical, afin d’être pleinement informé de son état clinique, de sorte qu’ils soient en mesure de conseiller la famille. Les professeurs Saillant et Frati reconnaissent l’excellence des soins fournis par le centre médical de Mie et tiennent à remercier leurs collègues japonais".

"Un nouveau communiqué médical sur l'état de santé de Jules sera diffusé quand nécessaire", conclut le communiqué. 

Lire aussiCe que doit éclaircir la FIA sur l'accident de Jules Bianchi

Vidéo : Les zones d'ombre sur l'accident de Bianchi

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.