Roland-Garros 2021 : la paire Mahut-Herbert, le plein d'émotions après son sacre

La paire de double composée de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut a remporté son deuxième Roland-Garros dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La joie des Français Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut lors de leur victoire à Roland-Garros. (FRANK MOLTER / DPA)

Depuis 2018, ils étaient déjà les derniers Tricolores, chez les messieurs, à avoir inscrit leur nom au palmarès de Roland-Garros. Ils ont décidé de remettre ça, samedi 12 juin. Le duo français Pierre-Hugues Herbert – Nicolas Mahut a remporté son deuxième titre porte d'Auteuil, pour porter à cinq son total en Grand Chelem. Au bord du gouffre alors que la paire composée d'Andrey Golubev et d'Alexander Bublik a servi pour le match à 5-4 dans la deuxième manche, les deux Français ont une nouvelle fois arraché la manche au jeu décisif, se nourrissant jeu après jeu de la ferveur d'un court central en mal de résultats français, et qui ne demandait qu'à vibrer pour ses héros.

Réconciliation avec le public

À l'heure d'une édition morose pour le contingent français, avec aucun Tricolore au troisième tour en simple, la paire française est venue sauver ce qu'il y avait à sauver. Déjà à la limite en demi-finale face à la paire colombienne Farah-Cabal, l'Angevin et l'Alsacien sont plusieurs fois passés par un trou de souris lors du tournoi pour recoller à un set partout, avant de bomber le torse dans l'ultime manche. Déjà la première paire française à remporter trois titres du Grand Chelem lors de leur premier sacre à Paris en 2018, les Français entrent un peu plus dans l'histoire du tennis français, avec ce deuxième sacre porte d'Auteuil.

Finale double messieurs : l'émouvante Marseillaise d'Herbert et Mahut

De quoi remercier un public retrouvé pour son soutien inconditionnel durant la quinzaine. "Je ne sais pas comment décrire ce qu'on est en train de vivre. On a fait une semaine incroyable. Pendant un an, on n'a pas pu vivre des émotions comme ça. Le fait de pouvoir le faire pendant six matchs et de pouvoir vous ramener la coupe, c'est juste irréel", a débuté Pierre-Hugues Herbert juste après la victoire, immédiatement rejoint par son binôme Nicolas Mahut. "Aujourd'hui, je suis obligé de commencer par remercier le public tellement vous avez été extraordinaires pendant deux semaines. Sans votre soutien, ça aurait été impossible : on a joué sur le court n°14 plein, on a eu une dérogation de couvre-feu au deuxième tour, aujourd'hui encore vous avez été là et c'est vraiment un privilège de jouer devant vous", a remercié le joueur de 39 ans.

Objectif JO

Ému à son tour lorsque Fabrice Santoro l'a interrogé sur la valeur de ce premier titre en tant que père après la naissance de son fils Harper en septembre 2020, l'Alsacien, éliminé en cinq sets par Jannik Sinner au premier tour en simple, débordait d'émotion en se tournant vers son fils dans les tribunes. "Un jour je suis tombé sur une interview de Grand Corps Malade, à qui on posait la question d'à partir de quand on est riche. Il a dit qu'on est riche à partir d'une femme et d'un enfant, et aujourd'hui je suis le plus riche du monde", a lâché Herbert.

Avec les quatre Grands Chelems et la Coupe Davis remportés, la paire est focalisée sur un dernier objectif, alors que la retraite approche pour Nicolas Mahut : la médaille d'or aux prochains Jeux Olympiques à Tokyo cet été (23 juillet-8 août) : "C'est peut-être le dernier grand titre qui nous manque. Aujourd'hui, on avait vraiment à cœur de vous offrir la Marseillaise. C'est une émotion incroyable", a conclu Mahut.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.