Vrai ou faux La Patrouille de France a-t-elle dessiné un drapeau russe dans le ciel à Marseille lors de l'arrivée de la flamme olympique ?

Des vidéos relayées sur X le laissent penser. Il s'agit en fait d'un angle de vue trompeur, induisant en erreur en raison de la position des avions.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La Patrouille de France survole le Vieux-Port de Marseille, lors de l'arrivée de la flamme olympique, le 8 mai 2024. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Bleu, blanc, rouge ou rouge, bleu, blanc ? Mercredi 8 mai, une grande cérémonie a été organisée lors de l'arrivée de la flamme olympique à Marseille. Pour l'occasion, la Patrouille de France a survolé la cité phocéenne à plusieurs reprises. Problème : selon plusieurs internautes, ses avions auraient tracé dans le ciel le drapeau russe au lieu du français. "Aujourd'hui, à Marseille, en France, l'armée française a réussi à mélanger les couleurs et au lieu du drapeau tricolore français, elle a mis le drapeau russe", peut-on ainsi lire dans un message "aimé" plus de 20 000 fois sur le réseau social X. 

Le compte "Russie Infos" s'amuse lui aussi de voir "trois bandes horizontales".  

Ces publications, largement partagées (plus de 2 millions de vues pour la première et 180 vues pour la seconde) s'amusent, pour la plupart, de ce qui n'est en fait qu'une simple illusion d'optique. Si l'on observe la parade sur les côtés, on a effectivement l'impression que les avions diffusant la fumée blanche sont plus proches, alors qu'ils volent en fait légèrement plus haut dans le ciel.

La plupart des photos et vidéos officielles, prises de face, montrent bien que la répartition des couleurs a été effectuée correctement. La grande majorité du public – et des téléspectateurs – a donc bien observé le drapeau français, et non celui de la Russie. 

La patrouille de France repasse au-dessus du Vieux-Port de Marseille

Aucune erreur n'a donc été commise, même si des couacs se sont déjà produits par le passé, comme lors de la cérémonie du 14-Juillet 2018, à Paris : la Patrouille de France s'était emmêlé les pinceaux avec un fumigène rouge mal placé. "Ce n'était pas souhaité", avait reconnu sur franceinfo le porte-parole de l'armée de l'air.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.