Paris 2024 : "Il a fallu repartir de zéro", confie Camille Lacourt qui s'entraîne pour le "Marathon pour tous"

Pour la première fois de l'histoire, les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques vont ouvrir le tracé mythique du marathon au grand public. Une course, disputée le 10 août prochain, et à laquelle Camille Lacourt compte bien participer. Mais le chemin est encore long...
Article rédigé par Mathilde Vinceneux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Camille Lacourt au Cercle des nageurs marseillais, mai 2017. (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

C’est l’une des initiatives pour permettre au grand public de prendre pleinement part aux Jeux de Paris l’été prochain. Le "Marathon pour tous" : une épreuve pour les amateurs qui viendra clôturer les festivités, le 10 août, en nocturne. La course aux dossards se termine et les chanceux pourront courir aux côtés d’anciens champions comme Camille Lacourt. Le quintuple champion du monde de natation, retraité des bassins, enfile les baskets.

Pour la première fois, les amateurs pourront emprunter le même parcours que les athlètes avec une boucle de 10km et une autre de 42,195km, la distance reine du marathon. Le "Marathon pour tous", c’est un départ de nuit, depuis l’hôtel de ville de Paris, jusqu’aux Invalides, en passant par le château de Versailles pour la plus grande boucle.

"Je n'ai pas du tout un physique de marathonien"

Une course sur les pas des athlètes olympiques. Un moment suspendu promet l’ancien champion du monde de natation Camille Lacourt : "C'est un peu à l'image de ce que la France a voulu créer pendant ces Jeux : un rassemblement autour du sport, autour de la fête. Je suis vraiment honoré de pouvoir y participer même si on est clairement loin de mon domaine de compétences."

Si Camille Lacourt se lance dans ce marathon, c’est parce qu’il s’est mis à courir après être sorti des bassins. Pour se vider la tête, dit-il, mais c’était loin d’être facile : "Ok j'avais une carrière de sportif de haut niveau avant mais il a fallu repartir de zéro. Nous, les nageurs, on est en apesanteur, alors, quand on commence à courir, avec les chocs et tout ça, on est assez fragiles. Je fais deux mètres, je faisais 90 kg avec surtout les épaules musclées... Clairement pour un marathon ça ne sert à rien ! Je n'ai pas du tout un physique de marathonien, encore aujourd'hui, mais, en tout cas, j'ai les capacités pour le finir !", s'enthousiasme-t-il.

Cette fois, aux JO, l’ancien nageur ne pensera pas performances, mais plaisir. Et il n’a qu’un conseil pour ceux qui se lanceront dans ce marathon : entraînez-vous !

"C'est une des rares fois où vous aurez l'occasion de doubler de nombreux champions : des champions du monde, des champions olympiques, des champions d'Europe vont prendre le départ."

Camille Lacourt

à franceinfo

 Avis aux coureurs : sur la terre ferme, vous pourrez tenter de doubler Camille Lacourt. Dans une piscine, ça n’aurait jamais été possible.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.