Paris 2024 : 69 relais, lieux iconiques, Flessel et Lacourt en capitaines... Ce qu'il faut savoir des relais collectifs lors du parcours de la flamme

Des relais collectifs seront organisés chaque jour par les fédérations sportives valides et handisports des Jeux d'été afin de mettre en avant le mouvement sportif sur le territoire français.
Article rédigé par Apolline Merle, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Un participant tient la torche olympique lors de sa présentation sur les quais de la Seine à Paris le 25 juillet 2023. (ALAIN JOCARD / AFP)

Il sera le symbole du lancement des célébrations olympiques et paralympiques. Comme un avant-goût des Jeux, le relais de la flamme olympique, suivi de celui de la flamme paralympique (du 25 au 28 août), va sillonner le territoire français du 8 mai au 26 juillet. Avec encore une fois l'objectif de "casser les codes" et d'innover, les organisateurs des Jeux de Paris 2024 ont révélé la création de relais collectifs lors du parcours du relais de la flamme. "Pour la première fois dans l’histoire des Jeux, chaque jour du relais de la flamme olympique et du relais de la flamme paralympique, des relais en équipe de 24 personnes, composés de championnes et champions, sportifs du quotidien, bénévoles, arbitres, coachs, etc., seront organisés pour faire rayonner l’énergie du sport et du collectif, dans tous les territoires", a annoncé le Cojop.

Pour guider ces relais collectifs, des capitaines ont été nommés, parmi lesquels des gloires du sport tricolore comme l'ancien entraîneur de l'équipe de France de volley Laurent Tillie, l'ancienne escrimeuse et ex-ministre des Sports Laura Flessel, l'ancien nageur Camille Lacourt, le coureur Guillaume Martin, ou encore la véliplanchiste Charline Picon. Pour connaître les premiers noms des relayeurs individuels, il faudra en revanche patienter jusqu'au 15 janvier.

69 relais collectifs organisés par le mouvement sportif

Entre un et deux relais collectifs seront organisés chaque jour de relais de la flamme, sur un parcours long de 8 minutes. Cela représente donc 69 relais collectifs du mouvement sportif, organisés par les 34 fédérations sportives olympiques et paralympiques des sports représentés aux Jeux d'été, et chacune sera impliquée dans deux relais. Un dernier relais sera organisé par la fédération tahitienne de surf. Chaque fédération, en lien avec le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et le Comité paralympique et sportif français (CPSF), a en charge la scénarisation et l'animation de son relais.

Au total, ils seront "11 000 éclaireurs sélectionnés pour les deux relais" et "plus de 3 000 porteurs de flamme participeront à des relais collectifs" à partir du 8 mai prochain, a précisé Paris 2024. Les relayeurs ont été sélectionnés par les fédérations, entre juin et septembre 2023, en suivant des critères de parité, de proximité géographique (75% de l'équipe sélectionnée à l’échelle du département), d'inclusion, tout en veillant à avoir des profils intergénérationnels en lien avec des clubs sportifs.

Des relais collectifs dans des lieux insolites et spectaculaires

Pour frapper fort, le Cojop a souhaité allier puissance des Jeux et du relais de la flamme avec la richesse du patrimoine français. Le site de Lascaux IV (Dordogne) sera par exemple le théâtre d'un relais des escrimeurs, la Falaise de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) deviendra le nouveau terrain de jeu de la fédération d’escalade, quand la plage d’Omaha Beach (Calvados) sera le cadre du relais collectif d’équitation. La fédération de cyclisme lancera, elle, un relais collectif à travers les rues du Mont-Saint-Michel (Manche) ainsi que dans l'ascension du Mont Ventoux (Vaucluse), les relais de surf animeront les plages de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), de la Torche (Finistère-Sud) et de Teahupoo (Polynésie française, celui-ci sera organisé par la fédération tahitienne de surf).

Les relais collectifs sont un moyen pour les fédérations de "mettre en avant les licenciés de leur discipline", de "valoriser les clubs et les associations sportives sur l’ensemble du territoire français", et de "créer, diffuser et laisser en héritage des images fortes de leurs sports dans des endroits iconiques du parcours du relais de la flamme". Afin de promouvoir également les disciplines paralympiques, des relais seront organisés par la fédération handisport dans le Var, à Saint-Raphaël et dans le Morbihan à Ploemeur (site de Kerpape). Deux autres relais de sport adapté sont prévus à Roanne (Loire) et Châlons-en-Champagne (Marne). Lors du relais de la flamme paralympique, qui se déroulera sur quatre jours (du 25 au 28 août), ils seront 200 porteurs (sur les 1 000 porteurs de la flamme paralympique) de la flamme en relais collectifs parmi les six relais organisés par le CPSF afin de mettre notamment en valeur les bénévoles et les sportifs du mouvement paralympique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.