Cet article date de plus d'un an.

Carte Paris 2024 : 65 villes-étapes, 100 sites emblématiques traversés... Découvrez le parcours du relais de la flamme olympique

Le Comité d'organisation des Jeux de Paris (Cojop) a dévoilé, vendredi, le parcours complet de la flamme olympique qui traversera la France à compter du 8 mai 2024 et jusqu'au 26 juillet.
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Le parcours de la flamme olympique débutera en France à Marseille, le 8 mai 2024. (© Paris 2024)

Les Jeux de toute une nation et sur tous les territoires. Voilà l'ambition du Comité d'organisation de Paris 2024 (Cojop) pour le relais de la flamme olympique, qui sillonnera le pays dans un peu moins d'un an. Le parcours complet a été révélé, vendredi 23 juin, avec pas moins de 65 villes-étapes qui cloront chaque jour l'arrivée du relais et accueilleront le symbole "de paix et d'amitié entre les peuples".

>>Paris 2024 : "J'étais bloqué à une trentaine de mètres du sol comme dans les Bronzés"... Ces athlètes racontent leur relais de la flamme olympique

Plus de 400 villes seront traversées, avec des détours par des lieux emblématiques représentant le patrimoine naturel et historique français. 10 000 anonymes auront le privilège de porter la flamme, depuis Marseille jusqu'à son arrivée dans la capitale pour le top départ des Jeux. 

.
Le film officiel du relais de la flamme olympique . (PARIS2024)

La carte du relais de la flamme olympique à télécharger

Cliquez ici pour télécharger le PDF.

Marseille va donner le coup d'envoi

Comme révélé en début d'année, c'est bien depuis la cité phocéenne que le relais de la flamme olympique sera lancé le 8 mai 2024. Celle-ci arrivera en provenance de Grèce à bord du Belem, l'un des plus anciens trois-mâts d'Europe (1896), avant de toucher terre. Le lendemain, elle traversera la marina du Roucas Blanc, juste au-dessus de la plage du Prado, avant un passage par le stade vélodrome, antre de l'Olympique de Marseille. La flamme poursuivra ensuite sa route dans les alentours (Toulon, Manosque, Arles, Montpellier puis la Corse).

Viaduc de Millau, grottes de Lascaux, montagne Pelée, plages du débarquement... Des sites iconiques traversés

Durant les 68 jours de relais effectifs, plusieurs trésors du patrimoine français seront mis à l'honneur. 64 territoires – ainsi que les cinq ultra marins – vont accueillir la flamme olympique dans des lieux chargés d'histoire pour certains (plages du Débarquement, Mont Saint-Michel, château de Versailles, cité médiévale de Carcassonne, maison de Jeanne d'Arc à Orléans...), illustrant le savoir-faire et la culture française pour d'autres (viaduc de Millau, vignoble de Saint-Emilion, musée de la bande dessinée à Angoulême, palais des festivals de Cannes...). Des espaces naturels seront également mis en avant tout au long du parcours (vallée du Mont-Blanc, Mont Canigou, Île-aux-Moines, aiguilles de Bavella...).

Le "relais des océans" pour mener la flamme dans les territoires ultramarins

Du 8 au 17 juin, prendra place "le relais des océans". Parti la veille de Brest avec à son bord la flamme olympique, le Maxi catamaran Banque Populaire XI – skippé par Armel Le Cléac'h et tout un équipage – mettra cap à l'Ouest, pour se rendre dans les Antilles avec un passage en Guadeloupe et en Martinique. La flamme passera également au centre spatial de Kourou à Cayenne, La Réunion, l'île de Tahiti où auront lieu les épreuves de surf. 

Le Comité d'organisation organise un "relais des océans" afin que la flamme olympique aille dans les outremers. (PARIS2024)

L'Auvergne-Rhône-Alpes se fait discrète

En regardant de plus près le quadrillage de ce relais de la flamme sur la carte, il saute aux yeux qu'une région – et pas des moindres – est moins représentée que les autres. En effet, l'Auvergne-Rhône-Alpes ne comptera que quatre lieux visités par la flamme : Vichy, Saint-Etienne, Valence et Chamonix. Sa préfecture et ville la plus peuplée, Lyon, n'a pas souhaité répondre à l'appel. 

Paris 2024 a discuté avec les différents départements dans la construction de son relais. Ce sont eux qui ont décidé, le cas échéant, de ne pas donner suite. Ainsi, l'Isère (Grenoble), le Puy-de-Dôme (Clermont-Ferrand) et donc le Rhône ne seront pas traversés. Pour héberger la flamme olympique, le coût estimé avoisinait les 150 000 euros hors taxes...

Des célébrations prévues dans chaque ville-étape

Partager un moment de fête et laisser un héritage, c'est l'autre objectif affiché par Paris 2024 pour chacune des villes-étapes du relais de la flamme. Des zones de célébration seront installées et accessibles gratuitement, le plus souvent "dans la commune la plus importante du territoire". Plusieurs animations seront proposées.

Aussi, des dalles de design actif – aménagements de l'espace public afin d'inciter l'activité physique et sportive – seront créées et laissées ensuite à la gestion des départements. Ce sont sur celles-ci qu'une scène sera montée pour l'allumage de la flamme par une personnalité reconnue localement. Huit grands concerts seront également proposés gratuitement pendant le relais par l'un des parrains officiels des Jeux.

La flamme olympique à Paris le 14 juillet

L'an prochain, la fête nationale aura de forts accents olympiques dans la capitale. La flamme rejoindra Paris le 14 juillet et traversera tous les arrondissements pendant 48 heures, jusqu'au 15 juillet. Du côté des sites emblématiques, elle se rendra à l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance), dans la "fabrique des champions tricolores", mais aussi au musée Carnavalet et sur le court Simonne-Mathieu de Roland-Garros.

Le relais s'achèvera par une dernière semaine en Île-de-France (Saint-Quentin, Beauvais, Meaux, Créteil, Versailles, Nanterre...) avant que la vasque ne soit allumée lors de la cérémonie d'ouverture le 26 juillet 2024.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.