Paris 2024 : la France se prépare à l'arrivée des Jeux olympiques

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Les préparatifs se poursuivent partout en France avant le début des Jeux olympiques de Paris 2024. Le point avec le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, mercredi 22 novembre.
Paris 2024 : la France se prépare à l'arrivée des Jeux olympiques Les préparatifs se poursuivent partout en France avant le début des Jeux olympiques de Paris 2024. Le point avec le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, mercredi 22 novembre. (France 2)
Article rédigé par France 2 - S.Ollivier
France Télévisions
France 2
Les préparatifs se poursuivent partout en France avant le début des Jeux olympiques de Paris 2024. Le point avec le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, mercredi 22 novembre.

Mercredi 22 novembre, c'est J-247 avant les Jeux olympiques (JO) de Paris. "Ça bosse un peu partout en France pour que ces Jeux se passent bien", a indiqué le journaliste Samuel Ollivier sur le plateau du 8 Heures. Les torches olympiques sont fabriquées à Vire (Calvados). "La fabrication a démarré vendredi dernier dans l'usine de Guy Degrenne, spécialisée à l'origine dans les arts de la table. C'est ArcelorMittal qui coordonne le projet", a précisé le journaliste. Il y aura 2 000 torches au total, contre 11 000 lors des éditions précédentes, car ces torches sont recyclables.

Les forces de l'ordre s'entraînent à l'usage de drones

Les forces de l'ordre s'entraînent de leur côté à utiliser des drones pour assurer la sécurité pendant les Jeux. "Précision importante : pas de captation de son ni de système de traitement automatisé de reconnaissance faciale pour ces drones. L'objectif, c'est de lutter contre d'autres drones étrangers potentiellement malveillants, protéger les lieux sensibles aussi, et puis suivre le cheminement des foules", a détaillé Samuel Ollivier. Enfin, le chef cuisinier du village olympique s'apprête à servir 40 000 repas par jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.