Paris 2024 : des villes vont-elles manquer de policiers pendant les Jeux ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Paris 2024 : des villes vont-elles manquer de policiers pendant les Jeux ?
Article rédigé par France 2 - T. Cuny, A. Portes, H. Puffeney, C. Wormser, N. Dahan, N. Rougeau, C. La Rocca, M. Beaudouin, L. Lavieille
France Télévisions
France 2
Certains maires s'inquiètent d'un manque de forces de l'ordre dans leurs villes pendant les Jeux olympiques de Paris cet été. Le ministère de l'Intérieur assure qu'il n'y aura pas de problème grâce au dispositif zéro congé.

Sur les plages, dans les centres-villes ou les sites touristiques, y aura-t-il assez de policiers pour assurer les missions du quotidien pendant la période des Jeux olympiques ? Plusieurs élus s'inquiètent, notamment le maire (Les Républicains) de Nîmes (Gard), Jean-Paul Fournier. Une partie des effectifs locaux de la police nationale sera envoyée dans d'autres villes pour la compétition. La préfecture du Gard, comme le ministère de l'Intérieur, indiquent que les effectifs manquants seront intégralement compensés.

Les CRS maîtres-nageurs pas présents sur les plages

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a ainsi affirmé qu'il y aura "des policiers et des gendarmes partout sur le territoire national, même davantage que d'habitude, puisque 100% des congés ont été refusés". La solution de n'accorder aucune vacance pour les policiers durant la période des JO ne satisfait pas les syndicats. Un autre problème se pose sur le littoral. En temps normal, l'été, des CRS maîtres-nageurs sont déployés en renfort pour assurer la sécurité des plages. Ils seront absents cette année. Des villes comme Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) vont donc devoir recruter plus de sauveteurs de la SNSM.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.