Paris 2024 : la voiture sera bannie sur la moitié de la place de la Concorde après les JO, annonce Anne Hidalgo

La maire PS a précisé samedi que la plus grande place de la capitale "sera offerte à la promenade depuis les Tuileries jusqu'à l'obélisque".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des jeunes jouent sur le parc sportif urbain situé sur la place de la Concorde, qui accueillera des épreuves lors des Jeux olympiques de Paris 2024, le 27 décembre 2023. (MOHAMAD SALAHELDIN ABDELG ALSAYE / ANADOLU / AFP)

Une demi-Concorde pour les piétons. La moitié de la surface de la place de la Concorde, en bas des Champs-Elysées, "ne sera pas rendue aux automobilistes après les Jeux" olympiques, a annoncé la maire de Paris, Anne Hidalgo, dans un entretien accordé samedi 13 janvier à La Tribune Dimanche. L'édile socialiste précise que la plus grande place de la capitale "sera offerte à la promenade depuis les Tuileries jusqu'à l'obélisque" à l'issue des JO. "La circulation est plus fluide en fermant la moitié de la place", estime-t-elle.

"La place de la Concorde, le Trocadéro et Iéna (...) avec le Champ de Mars, constituent 50 hectares d'espaces piétons et plantés pour la promenade", souligne par ailleurs Anne Hidalgo. Elle précise également que "60 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires" seront mis en place "par rapport à ce qu'on aurait fait sans les Jeux". Durant les JO, la place de la Concorde accueillera les épreuves des sports dits urbains, tels que le BMX freestyle, le breakdance, le skateboard et le basket à trois, ainsi que la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.