JO 2021 : Laura Tarantola et Claire Bové médaille d'argent en aviron, débuts prometteurs pour la judokate Madeleine Malonga... Ce qu'il faut retenir de la nuit à Tokyo

Laura Tarantola et Claire Bové ont décroché l'argent dans le deux de couple poids léger, alors qu'en judo, Madeleine Malonga s'est qualifiée en demi-finale de sa catégorie. 

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Madeleine Malonga lors de sa victoire au golden score face à la Cubaine Kaliema Antomarchi. (FRANCK FIFE / AFP)

Comme mercredi, l'aviron français a offert un début de nuit fracassant à la délégation française, jeudi 29 juillet. Après un doux réveil accompagné par les jambes de feu, les cartouches et la première victoire de l'équipe de France de rugby à 7, le deux de couple poids léger constitué de Laura Tarantola et Claire Bové a créé la surprise en décrochant l'argent.

Si les nageurs français, excepté Maxime Grousset, ont vécu une nuit compliquée, Caeleb Dressel a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès. Pour leur entrée en lice, les rideurs tricolores en BMX ont confirmé les belles promesses qui les entourent. La judoka, Madeleine Malonga et le boxeur Mourad Aliev sont parfaitement entrés dans leurs Jeux.

Aviron : médaille historique pour l'aviron féminin français

25 ans après leur médaille d'argent décroché à Atlanta, Christine Gossé et Hélène Cortin ne sont plus les seules françaises médaillées en aviron aux Jeux olympiques. Laura Tarantola et Claire Bové ont arraché une magnifique médaille d'argent sur le deux de couple poids léger au terme d'une course serrée où le podium s'est dessiné dans les derniers mètres. Le duo formé en 2017 a ramené la neuvième médaille tricolore sur ces Jeux de Tokyo, la deuxième en aviron après l'or d'Hugo Boucheron et Matthieu Androdias conquis mercredi.

Nouvelle médaille pour la France en aviron ! Laura Tarantola et Claire Bove décrochent l'argent en deux de couple poids légers, au terme d'un final haletant ! La médaille d'or revient aux Italiennes.

Rugby à 7 : entrée réussie pour les Bleues

Ambitieuse, l'équipe de France de rugby à 7 a parfaitement débuté son tournoi olympique. Deux essais, de la capitaine Fanny Horta et de Séraphine Okemba, à chaque fois sur un service de Camille Grassineau sont venus offrir la victoire aux Bleues 12-5. Pas encore tout à fait réveillées ou les jambes un peu engourdies par l'enjeu en début de rencontre, les joueuses de David Courteix ont fait preuve de sang-froid pour maîtriser la suite et remporter une victoire précieuse. Elles affronteront le Brésil pour leur deuxième match de poule à 10 heures.

Les Bleues réussissent leur entame de tournoi. Après un essai encaissé en début de rencontre, les Françaises ont parfaitement réagi pour finalement l'emporter (12-5).

Natation : Dressel en or, nuit compliquée pour les Français

L'intouchable Caeleb Dressel a encore frappé. L'Américain, treize fois champion du monde, a lancé avec autorité sa campagne individuelle en décrochant sa première médaille olympique en solo sur 100 mètres nage libre. Et puisque l'ogre aime tout rafler, il s'est même offert le record olympique au passage (47''02). Il devance d'un souffle l'Australien Kyle Chalmers (47''08), champion olympique en 2016 et le Russe Kliment Kolesnikov. Pour ses premiers Jeux, le jeune tricolore Maxime Grousset, 22 ans, a pris une belle quatrième place. "Je n''ai rien à regretter. Malheureusement ça ne passe pas, mais ça passera pour la prochaine fois, positivait le natif de Nouméa. Je fais partie des meilleurs, dans les quatre, je n'ai pas à rougir de ma performance."

Du reste, les Français sont tombés comme des mouches. Les Françaises étaient deux en demi-finales du 100 mètres nage libre. L'une a pris l'eau, la seconde a loupé la finale d'un centième. Avec un temps de 53"12 Marie Wattel a terminé à une frustrante 9e place aux portes de la finale. Charlotte Bonnet, qui vit des débuts de Jeux poussifs, était =loin du compte avec l'avant-dernier temps en 54"10. Un peu plus tard, Yohann Ndoye Brouard, repêché de dernière minute après un forfait, a échoué à se qualifier pour la finale du 200 mètres dos.

À noter également, que pour la première du 800 mètres nage libre aux Jeux olympiques, c'est l'Américain Robert Finke qui rafle le titre en 7'41"87 devant l'Italien, Gregorio Paltrinieri et le Roumain Mykhailo Romanchuk.

BMX : les Français roulent sur la concurrence

Le carton est quasi plein pour les Bleus du BMX. Les trois Français engagés ont donné le ton dès leur entrée en lice confirmant les espoirs de médailles qu'ils portent avec eux. Le double champion du monde Joris Daudet, dont la terrible chute en 2016 avait marqué les esprits alors qu'il partait hyper favori, s'est qualifié pour les demi-finales en remportant ses trois courses.

Nous aurons donc trois Français en demies des JO en BMX. Joris Daudet remporte une nouvelle fois son épreuve et rejoint Romain Mahieu et Sylvain André.

L'ancien champion du monde Sylvain André et l'ancien champion d'Europe Romain Mahieu sont eux aussi passés sans souci. Chez les Françaises, Axelle Étienne, troisième aux championnats du monde en 2019, a validé son ticket au contraire de Manon Valentino.  

Escrime : le fleuret féminin par équipes ne tombe pas dans le piège

Les fleurettistes françaises ont bien négocié leur entrée dans la compétition par équipes en dominant le Canada en quarts de finale (45-29). La leader de l'équipe Ysaora Thibus a bien lancé le relais bleu avant de le conclure elle-même pour le qualifier en demi-finales. Elles affronteront l'Italie à partir de 6h55. Pauline Ranvier a également sorti son épingle du jeu en gagnant deux de ses trois relais.

Ysaora Thibus entérine le large succès des Bleues en fleuret par équipes. L'équipe de France s'impose 45-29 face au Canada et retrouvera l'Italie en demi-finale.

L'affaire ne sera pas aisée face aux Italiennes qui avaient placé deux fleurettistes en quarts de finale de l'épreuve individuelle. Mais l'espoir d'une première médaille en fleuret par équipes depuis 1984 est toujours vivant pour l'équipe de France.

Judo : Madeleine Malonga en demie

La moisson des judokas va-t-elle se poursuivre aujourd'hui ? Madeleine Malonga (-78kg) espère marcher dans les traces de Luka Mkheidze, Sarah-Léonie Cysique et Clarisse Agbégnénou. La Française, tête de série, a expédié son 8e de finale en un peu plus d'une minute. Elle a placé un waza-ari et un ippon à l'Autrichienne Bernadette Graf.

Tout en maîtrise, la Française Madeleine Malonga se qualifie pour les quarts de finale grâce à un ippon sur l'Autrichienne Bernadette Graf. Elle affrontera la Cubaine Kaliema Antomarchi au tour suivant.

Au tour suivant, la Cubaine Kaliema Antomarchi a offert une opposition plus âpre à la vice-championne du monde en titre. Un waza-ari partout et un final au golden score que la Française a remporté sur ippon pour se hisser en demi-finales.

Boxe : Mourad Aliev débloque le compteur pour la France

La boxe tricolore attendait enfin une première victoire dans ces Jeux olympiques. Après les défaites au premier tour de Samuel Kistohurry en 52-57 kg et de Maiva Hamadouche en 57-60 kg, Mourad Aliev est le premier Français à passer le premier tour en dominant aisément le Tadjik Siyovush Zukhurov dans la catégorie des + de 91 kg. Les cinq juges l'ont désigné vainqueur à l'unanimité. Mourad Aliev est donc qualifié en quarts de finale, dimanche 1er août, contre le Britannique Frazer Clarke. "Je suis ici pour gagner, pour moi c'est un tournoi comme un autre", a prévenu, ambitieux, le boxeur après son combat.

Le Français Mourad Aliev ne manque pas son entrée dans ces JO. Le Français a dominé Siyovush Zukhurov en +91kg et accède tranquillement au prochain tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.