Paralympiques 2021 : qui est Sandrine Martinet, porte-drapeau de l'équipe de France aux Jeux de Tokyo ?

Après avoir remporté la médaille d'or en 2016 aux Jeux paralympiques de Rio, la judokate portera le drapeau français à Tokyo, lors de la cérémonie d'ouverture, le 24 août.

Article rédigé par
Pauline Guillou - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sandrine Martinet, après sa victoire lors de Jeux paralympiques de Rio, en 2016. (JENS BUETTNER / DPA / MAXPPP)

Pour sa cinquième participation aux Jeux paralympiques, la judokate Sandrine Martinet a été élue porte-drapeau des Bleus à Tokyo (24 août-5 septembre), aux côtés de Stéphane Houdet. Une consécration pour la numéro 1 mondiale, malvoyante depuis son enfance, et en quête d'un second titre paralympique, après son sacre tant espéré à Rio en 2016 (ci-dessous)


Sandrine Martinet porte-drapeau : revivez sa médaille d'or à Rio en 2016

Déjà championne avant Tokyo

D'Athènes à Tokyo, en passant par Pékin, Londres et Rio, Sandrine Martinet (38 ans) disputera les Jeux paralympiques pour la cinquième fois de sa carrière. Après avoir atteint la finale en 2004, et remporté la médaille d'argent, alors que la discipline paralympique venait de s'ouvrir aux athlètes féminines, la judokate persévère.

Une deuxième finale perdue en 2008 à Pékin rallonge un peu plus sa quête d'or paralympique, mais à Londres, en 2012, en plein combat, la Française se brise la malléole. Défaite par son adversaire qui reprend facilement le dessus, elle quitte le tatami en pleurs dans les bras de son entraîneur.

Rendez-vous en 2016 donc. Sandrine Martinet tient finalement sa revanche au Brésil. En finale, elle parvient à maîtriser son adversaire, et remporte enfin la médaille d'or qu'elle attendait depuis 2004. À 38 ans, la judokate n'a plus grand chose à prouver, avec 12 titres de championne de France et trois titres mondiaux en 20 ans de carrière.

Jeux paralympiques : Sandrine Martinet en or
France 2

Un dernier rendez-vous olympique "au pays du judo" ?

Judokate depuis ses 9 ans, la nouvelle porte-drapeau de l'équipe de France olympique compte surtout sur les Jeux pour "prendre du plaisir" sur le tatami. Après sa victoire en 2016, elle avait prévu de prendre sa retraite sportive. "Je n'arrivais pas à faire la transition. J’avais encore des choses à faire, puis c’est Tokyo. C’est le pays du judo !" a-t-elle finalement expliqué après être revenue sur sa décision.

L'athlète participera aux Jeux nippons dans une catégorie différente. Après avoir disputé ses quatre précédents tournois olympiques chez les moins de 52kg, elle sera en lice chez les moins de 48kg à Tokyo pour un nouveau défi. 

ITW Martinet et Houdet

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.