Jeux paralympiques : Kévin Le Cunff décroche l'or en cyclisme, Rémy Boullé le bronze en canoë... Ce qu'il faut retenir de la nuit à Tokyo

À l'aube de cette nouvelle journée à Tokyo, la France voit son compteur de médailles progresser encore un peu après l'or de Kévin Le Cunff en para cyclisme et le bronze de Rémy Boullé en para canoë.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Kévin Le Cunff, médaillé d'or sur l'épreuve en ligne de cyclisme sur route, le 3 septembre 2021, lors des Jeux paralympiques de Tokyo. (franceinfo: sport)

La nuit de jeudi 2 à vendredi 3 septembre a une fois encore été riche en médailles pour le clan français. Deux nouvelles breloques sont venues s'ajouter aux 46 précédentes glanées par la délégation tricolore avec l'or remporté par Kévin Le Cunff sur l'épreuve en ligne en catégorie C4-5 et le bronze en para canoë pour Rémy Boullé sur le 200 mètres en catégorie KL1.

Para canoë : Rémy Boullé lance la machine

C'est lui qui a lancé la moisson des Bleus cette nuit. Un peu avant quatre heures du matin, heure française, Rémy Boullé est venu apporter au para canoë français sa première médaille dans ces Jeux paralympiques de Tokyo. Très à l'aise en demi-finales sur le plan d'eau du Sea Forest Waterway malgré la pluie battante, l'ancien commando para n'a pas démérité, mais est tombé sur un Peter Kiss intouchable en finale, le Hongrois franchissant les 200 mètres en 45''447, soit trois secondes de moins que son record personnel.

Gageons que cette très belle performance de Rémy Boullé saura inspirer un autre bel espoir de médaille pour le clan tricolore avec Nélia Barbosa, attendue en finale samedi à partir de 4h25, heure française.

Para cyclisme : Kévin Le Cunff offre un huitième titre aux Bleus

Sur les huit titres obtenus par la France, il est le cinquième para cycliste à se parer d'or cet été à Tokyo. Preuve une nouvelle fois de l'importance du cyclisme dans l'excellent bilan français lors de ces Jeux paralympiques, déjà bien au-dessus des 35 médailles initialement espérées.

Lors de la course en ligne sur route en catégorie C4-5, Kévin Le Cunff a réalisé la course parfaite sur un parcours toujours aussi détrempé. Le Nordiste de 33 ans s'est joué de l'Ukrainien Yehor Dementyev, le même qui l'avait privé du bronze lors de la poursuite individuelle sur piste, le 27 août dernier. Une éclatante revanche construite patiemment en faisant craquer un par un ses adversaires avant le coup de semonce final, dans les deux derniers kilomètres.

Para badminton : Lucas Mazur tient son rang

Pour son deuxième match de poules de para badminton en catégorie SL4, le numéro un mondial français Lucas Mazur n'a pas fait dans la dentelle : une victoire en deux sets (21-3, 21-7) face à l'Allemand Jan Niklas Pott qui lui ouvre la voie des demi-finales. Il pourrait même valider définitivement son billet ce vendredi à 9h40, heure française, en cas de succès face à l'Indien Suhas Yathiraj.

Invaincu aussi bien en simple qu'en double mixte - où il fait équipe avec Faustine Noël - le double champion du monde 2017 et 2019 se positionne plus que jamais comme un nouvel espoir de titre pour la France en para badminton, discipline qui fait ses débuts aux Jeux paralympiques.


À noter qu'en double féminin, Lenaïg Morin et Faustine Noël ont débuté leur compétition par une victoire face à la paire indienne Kohli - Parmar (21-12, 22-20).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canoë aux Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.