Cet article date de plus de deux ans.

Jeux paralympiques : Rémy Boullé décroche le bronze, première médaille française en para canoë

L'athlète paralympique de 33 ans est monté sur la troisième marche du podium sur 200 mètres en catégorie KL1, vendredi.

France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Rémy Boullé, médaillé de bronze en para canoë sur le 200 mètres en catégorie KL1, lors des Jeux paralympiques de Tokyo. (G.MIRAND)

Une première breloque pour le canoë ! Vendredi 3 septembre, sur le plan d'eau du Sea Forest Waterway à Tokyo, dans des conditions climatiques une nouvelle fois très pluvieuses, Rémy Boullé est venu accrocher la médaille de bronze en finale du 200 mètres, catégorie KL1. Il s'agit de la première médaille tricolore en para canoë lors de ces Jeux paralympiques.

Remy Boullé prend le bronze sur le 200m KL1 ! Le Français est devancé par le jeune hongrois Peter Kiss et le Brésilien Luis Carlos Cardoso da Silva ! C'est la 47e médaille pour la France sur ces Jeux Paralympiques, la première en canoë.
Para canoë : médaille de bronze pour Remy Boullé au 200m KL1 Remy Boullé prend le bronze sur le 200m KL1 ! Le Français est devancé par le jeune hongrois Peter Kiss et le Brésilien Luis Carlos Cardoso da Silva ! C'est la 47e médaille pour la France sur ces Jeux Paralympiques, la première en canoë.

L'ancien commando para, devenu paraplégique suite à un accident de parachutisme au cours d'un entraînement il y a sept ans, avait signé le meilleur temps des demi-finales, en 48''645. De quoi légitimement prétendre à un joli métal en finale. Mais l'homme à la crête bleue est tombé sur un os nommé Peter Kiss. Le Hongrois a survolé la course, pulvérisant son record personnel de près de trois secondes (45''447) sur la distance. Derrière le médaillé d'or, c'est le Brésilien Luis Carlos Cardoso da Silva qui a devancé le Français pour l'argent.

5e à Rio en 2016, Rémy Boullé monte cette fois sur la boîte et remporte sa première médaille aux Jeux paralympiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.