Jeux paralympiques : l'argent en para canoë pour Nélia Barbosa, Lucas Mazur en finale du para badminton, déception pour Nantenin Keïta... Ce qu'il faut retenir de la nuit à Tokyo

À la veille de la clôture de ces Jeux paralympiques de Tokyo, plusieurs Français(es) étaient en piste dans la nuit de vendredi à samedi. Nélia Barbosa, en para canöe, est venue apporter une 52e médaille au clan français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nélia Barbosa, médaillée d'argent des Jeux paralympiques de Tokyo en para canoë sur le 200 mètres en catégorie KL3, samedi 4 septembre 2021. (@G.MIRAND)

Si les épreuves de ces Jeux paralympiques se font de moins en moins nombreuses à mesure que les jours passent et nous rapprochent inéluctablement de la fin de l'événement, les Français(es) encore engagé(e)s à Tokyo continuent de marquer les esprits. Dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 septembre, c'est Nélia Barbosa qui est venue prendre la lumière en arrachant une belle médaille d'argent en para canoë sur le 200 mètres KL3. 

Para canoë : Nélia Barbosa aux mains d'argent

À 22 ans et pour ses premiers Jeux paralympiques, Nélia Barbosa a montré qu'elle n'avait peur de rien. Engagée en finale du 200 mètres KL3, la Française a réalisé une très belle course dans son couloir numéro quatre pour accrocher la première médaille de sa jeune carrière, en argent. Toute sourire une fois la ligne franchie, et ne manquant pas de saluer la Britannique Laura Sugar, intouchable ce samedi, la para kayakiste a pris date pour Paris 2024 où, cette fois, elle fera figure de favorite pour décrocher l'or.

Quelques minutes après elle, l'autre tricolore engagé sur les bassins du Sea Forest Waterway en Va'a (pirogue), Eddie Potdevin, n'a, lui, pu faire mieux qu'une 6e place en finale du 200 mètres VL3.

Para badminton : Lucas Mazur tient son billet pour la finale

Le numéro un mondial français a tenu son rang face à son rival indien Tarun. En demi-finale du tournoi de para badminton, catégorie SL4, Lucas Mazur a bataillé un peu plus d'une heure pour gagner sa place en finale après trois sets très disputés entre les deux hommes (21-16, 16-21, 21-18). Le double champion du monde 2017 et 2019 retrouvera sur sa route, dimanche 5 septembre, un autre Indien, Suhas Yathiraj, que le joueur de 23 ans a déjà battu plus tôt dans la compétition en deux manches. De bon augure en vue du titre olympique, le premier de l'histoire de la discipline aux Jeux paralympiques ?

Au terme d'un match accroché Lucas Mazur sort la tête de série n°2 Tarun, 21-16, 16-21, 21-18 ! Le Français décroche son ticket pour la finale paralympique !

Chez les femmes, en double, Lenaïg Morin et Faustine Noël ont coincées en demi-finale face aux Indonésiennes en catégorie SL3-SU5. Elles disputeront toutefois la petite finale pour la médaille de bronze à 12h15, heure française.

Para athlétisme : Nantenin Keïta au pied du podium, Thierry Cibone 8e au lancer du poids

Nul doute que Nantenin Keïta, 36 ans et tenante du titre sur 400 mètres en T13, aurait aimé meilleur clap de fin, elle qui disputait ses derniers Jeux paralympiques. Malgré un bon départ, la Française a été un peu courte en fin de course pour monter sur le podium et échoue finalement à la plus frustrante des places, 4e. Pas de quoi cependant entamer l'immense carrière de la quadruple médaillée paralympique (or sur 400 mètres en 2016 à Rio, argent et bronze à Pékin en 2008 sur 200 et 400 mètres et bronze à Londres en 2012).

La Française termine quatrième de la finale du 400m T13, malgré son meilleur temps de la saison en 57.17 ! La finale est remportée par l'Azerbaïdjanaise Lamiya Valiyeva avec un record paralympique à la clé.

En attendant Louis Radius et Redouane Hennouni-Bouzidi, attendus en finale du 1 500 mètres T38 à partir de 12h15, heure française, un autre para athlète tricolore était en piste cette nuit. Pour ses cinquièmes Jeux paralympiques après Sydney en 2000, Athènes en 2004, Pékin en 2008 et Londres en 2012, le néo-calédonien Thierry Cibone a pris la 8e place du concours de lancer de poids en catégorie F34 avec un jet à 10 mètres 34.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Badminton aux Jeux paralympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.