Euro 2021 : toujours infranchissable, la défense de l’Angleterre est un des atouts majeurs des Three Lions

Depuis le début de l’Euro, l’équipe d’Angleterre n'a toujours pas concédé le moindre but. Une solidité défensive sur laquelle les Three Lions vont encore se baser pour leur demi-finale face au Danemark.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Harry Maguire et Jordan Pickford lors du match entre l'Angleterre et la République tchèque, le 22 juin (LAURENCE GRIFFITHS / POOL)

C'est une équipe d'Angleterre record qui s'apprête à disputer la demi-finale de l'Euro 2021 face au Danemark, mercredi 7 juillet dans le stade de Wembley à Londres. Jamais une équipe n'avait concédé aucun but après cinq matchs dans un Euro, ce que les Three Lions de Gareth Southgate ont réussi en se hissant jusque dans le dernier carré de la compétition. Depuis le début du tournoi et leur premier match face à la Croatie (1-0) le 13 juin dernier, les Anglais n'ont toujours pas eu à aller chercher le moindre ballon dans leurs filets.

Au fil de la compétition, les joueurs de Southgate ont fait de Wembley une forteresse imprenable. Même lorsqu'il a fallu se déplacer hors de ses terres, dans le stade olympique de Rome pour le quart de finale face à l'Ukraine (4-0), la défense anglaise est restée intouchable. Le Danemark est donc prévenu : pour décrocher le deuxième ticket pour la finale et se rapprocher du Graal, il faudra déceler la faille qu'aucun adversaire de l'Angleterre n'a encore trouvé.

Une équipe plus prudente

Kasper Schmeichel a salué cette prouesse mardi en conférence de presse d'avant-match. "Ne pas concéder un seul but pendant un tournoi, c'est une très grande réussite", a expliqué le gardien et capitaine du Danemark, avant de glisser, un sourire en coin : "Mais j'espère que cette série prendra fin demain." Contrairement à la Coupe du monde 2018, durant laquelle les Three Lions avaient pris huit buts en sept matchs, l'Angleterre s'est donc cette fois trouvé une solidité défensive.

Les joueurs de Southgate défendent comme des chiens et cela se ressent dans les statistiques : ils sont ceux qui ont concédé le moins d'occasions avec les Italiens depuis le début de l'Euro, lorsqu'on se penche sur les expected goals (une statistique qui permet de prédire le nombre de buts probables en fonction de la qualité des tirs tentés par une équipe). Plus prudente que par le passé, l'Angleterre se retrouve moins exposée. La base défensive de cette équipe a fait ses preuves lors des deux premiers matchs, contre la Croatie (1-0) puis l'Écosse (0-0), malgré l'absence du solide Harry Maguire.

Pickford pique fort

Depuis, le joueur de Manchester United est revenu dans le onze et la défense anglaise n'a pas été plus secouée que cela. L'une des seules fois où l'Angleterre a réellement été déstabilisée, c'était contre l'Allemagne en huitième de finale, avec un passage à une défense à cinq. Les Three Lions se sont alors reposés sur leur gardien, Jordan Pickford, auteur de deux beaux arrêts face à Timo Werner et Kai Havertz.

Décisif lors de cet Euro, avec neuf arrêts réalisés - plus que Gianluigi Donnarumma et Unai Simon avant le début des demi-finales -, Pickford a retrouvé un niveau correct après une saison compliquée du côté d'Everton. De quoi lui valoir les louanges de son coéquipier Luke Shaw après le quart de finale face à l'Ukraine : "Je pense que la concentration de la défense a été incroyable et ça commence par Pickers (le surnom de Pickford). Pour moi, il a été exceptionnel. Il a été incroyable, c'est un de nos meilleurs joueurs du tournoi."

Et quand il ne pouvait rien, Pickford a pu compter sur un sauvetage de Reece James sur sa ligne face à l'Écosse ou sur la maladresse de Thomas Müller en huitième de finale pour garder ses cages inviolées. Et quand bien même l'Angleterre se retrouverait déstabilisée, menée au score pour la première fois de l'Euro, le sélectionneur Gareth Southgate reste confiant par rapport aux capacités de son équipe à gérer une situation inédite pour eux.

Les Danois connaissent la recette

"On a connu ces situations par le passé. On a déjà géré des buts encaissés, des égalisations tardives. L'équipe est résiliente, elle sait qu'il faut rester calme dans ce genre de moments. Et finalement il faut traverser ces périodes pour gagner quelque chose", a expliqué le sélectionneur des Three Lions mardi en conférence de presse d'avant-match. Si personne n'a trouvé le fond des filets anglais depuis le début de la compétition, les Danois connaissent le chemin.

Jordan Pickford repousse la tentative de Timo Werner lors du huitième de finale entre l'Angleterre et l'Allemagne, le 29 juin (JURGEN FROMME / FIRO SPORTPHOTO)

En octobre dernier, l'équipe de Kasper Hjulmand s'était imposée à Wembley face à l'Angleterre sur un but de Christian Eriksen. Le milieu de terrain danois, victime d'un arrêt cardiaque lors du premier match de l'Euro, ne sera pas là côté Rouge et blanc ce mercredi soir, et c'est peut-être une bonne nouvelle pour les Anglais.

Invité par l'UEFA, il pourrait être présent en tribunes, en cas de finale, dimanche à Wembley pour voir ses coéquipiers tenter de décrocher un titre européen. Mais les joueurs de Southgate ont bien l'intention d'éliminer les Scandinaves mercredi soir pour filer vers leur première finale de l'Euro dans l'histoire de l'Angleterre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.