Euro 2021 : l’Angleterre élimine facilement l’Ukraine et rejoint le Danemark en demi-finale

L’Angleterre s’est imposée sans problème en quart de finale face à l’Ukraine (4-0). Elle affrontera le Danemark mercredi pour une place en finale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Célébration des Anglais sur le deuxième but d'Harry Kane face à l'Ukraine lors de l'Euro, le samedi 3 juillet 2021. (ALESSANDRO GAROFALO / POOL)

Face à l’Allemagne en huitième de finale (2-0), l’Angleterre avait dû patienter 75 minutes pour s’assurer sa place pour le tour suivant dans cet Euro 2021. Ce samedi 3 juillet, sur la pelouse du stade olympique de Rome, les Three Lions se savaient presque en demi-finale du tournoi dès la 50e minute de jeu lorsqu'ils menaient de trois buts. La victoire de l'Angleterre a finalement été encore plus nette (4-0).

Grâce à une entame de deuxième mi-temps canon, les joueurs de Gareth Southgate ont sécurisé leur avance d’un but acquise en première période, sur trois coups de boule successifs. Le premier de Harry Maguire, venu jouer les déménageurs dans la surface ukrainienne sur un coup-franc tiré par Luke Shaw (46e). Le deuxième trois minutes plus tard, sur un nouveau centre de Shaw, pour la tête de Kane (50e).

Une défense toujours imperméable

L’attaquant de Tottenham s’offrait alors un doublé après avoir ouvert le score en tout début de rencontre sur un service lumineux de Raheem Sterling (5e). Southgate l’avait annoncé après son but en fin de match face à l’Allemagne : Kane, très critiqué en début de tournoi pour ne pas avoir trouvé le chemin des filets, allait se sentir libéré d’un poids. Le buteur des Three Lions est passé tout proche d’un triplé sur une reprise de volée sublime du pied gauche bien détournée par Georgiy Bushchan (62e).

Sur le corner qui suivait, Mason Mount trouvait la tête - pour le troisième coup de casque anglais - de Jordan Henderson pour le quatrième but (63e). Avec ses deux entames de mi-temps totalement ratées, l’Ukraine se retrouvait donc condamnée, rapidement, à sortir en quart. À peine les joueurs d’Andriy Shevchenko ont-ils cru à une égalisation sur la seule réelle occasion ukrainienne, une frappe pas assez appuyée de Roman Yaremchuk bien détournée par Jordan Pickford (17e).

Le gardien d’Everton n’a toujours pas concédé le moindre but depuis le début de l’Euro et l’arrière-garde anglaise semble sûre de ses forces. L’attaque anglaise semblait balbutiante en début de tournoi, elle a vécu une sorte de déclic face à la Nationalmannschaft. Après cette libération contre les allemands, l’Angleterre a été la seule équipe à maîtriser de bout en bout son quart de finale. Elle aurait pu gagner encore plus largement si Declan Rice (33e) et Jadon Sancho (40e), enfin titulaire après n’avoir joué que six minutes en quatre rencontres jusque-là, avaient réussi à tromper Bushchan.

De retour à Wembley mercredi

Pour la première fois de l’Euro, l’Angleterre se déplaçait hors de ses frontières, après avoir joué tous ses matchs à Londres. Les Three Lions, qui étaient repassés à quatre défenseurs ce soir, ont pu compter sur le soutien de quelques irréductibles supporters britanniques, mais l’ambiance au stade olympique de Rome était à des années-lumière de la folie de Wembley. Un stade qu’ils retrouveront mercredi pour leur demi-finale face au Danemark.

Jordan Henderson célèbre son but face à l'Angleterre, le 3 juillet à Rome (ALESSANDRO GAROFALO / AFP)

Loin de céder à la pression d’un match loin de chez elle, l’Angleterre a fait preuve de l’assurance d’un prétendant plus que sérieux à la victoire finale. L’équipe de Southgate semble sûre d’elle et le chemin vers la finale de l’Euro n’a jamais semblé aussi dégagé pour l’Angleterre, qui n’en a disputé aucune depuis la création de la compétition en 1960. Une anomalie que tout un peuple attend avec impatience de pouvoir corriger, pour fêter un deuxième sacre sur la scène internationale après la Coupe du monde 1966.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.