Euro 2021 : l'état d'esprit du groupe, l'opportunité offerte aux remplaçants... Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Lucas Digne

Deux jours après le nul de l'équipe de France contre la Hongrie et deux jours avant d'affronter le Portugal, le latéral d'Everton a répondu aux questions des journalistes lundi midi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Lucas Digne était titulaire contre la Hongrie à Budapest le 19 juin 2021. (ALEX PANTLING / POOL / GETTY POOL via MaxPPP)

Il avait été le seul nouveau venu dans le onze de départ de Didier Deschamps entre la victoire contre l'Allemagne (1-0) et le nul contre la Hongrie (1-1). Lucas Digne était en conférence de presse lundi 21 juin à deux jours du dernier match de la phase de groupes contre le Portugal, prévu à Budapest mercredi (21 heures). D'après le latéral gauche d'Everton, le groupe n'est pas du tout affecté par le résultat décevant de samedi.

"L'objectif est atteint"

"La victoire contre l'Allemagne nous a bien lancés et nous avons notre destin entre nos mains. C'est le plus important. L'objectif d'être premier après deux journées est atteint, on est contents même si le nul n'était pas le résultat recherché", a-t-il rassuré. Pas de souci à se faire non plus pour Benjamin Pavard et Karim Benzema, ciblés pour leur faible rendement contre la Hongrie. "Il est très mobile et fait énormément pour l'équipe. Comme l'a dit Antoine [Griezmann], quand il marquera son premier but, le robinet va couler", a appuyé Digne à propos de l'attaquant du Real Madrid.

Un peu plus d'une heure avant la conférence de presse, l'équipe de France perdait Ousmane Dembélé, forfait jusqu'à la fin de l'Euro 2021 à cause d'une blessure à la cuisse. "C'est triste. On est tous très déçus pour lui. C'est un super mec, un super joueur qui amenait énormément de joie de vivre dans le groupe", a-t-il poursuivi. Si le groupe a perdu un atout offensif, Digne ne voit cependant pas dans le match nul contre la Hongrie des signes d'affaiblissement physique. 

"À 15 heures, il faisait très chaud et c'était dur physiquement. Mais aucun de nos joueurs n'a eu de crampes et c'est le signe qu'on est bien, qu'on est en train de monter en puissance". Mais cela ne signifie pas forcément que les titulaires sont intouchables. D'après Lucas Digne, aucune hiérarchie n'a été figée par Didier Deschamps. Le sélectionneur des Bleus fait ses choix à la veille des matchs. "C'est aux joueurs de tout donner aux entraînements pour espérer avoir du temps de jeu", explique celui qui a relégué Lucas Hernandez sur le banc lors du dernier match.

Des places à prendre ?

La veille de ce rendez-vous avec la presse, Digne n'a pas eu l'occasion de se battre pour sa place à cause du décrassage léger qui a été proposé aux titulaires au Nandor Hidegkuti stadion. Sa séance s'est composée d'une mise en route sur vélo et d'une course à une allure plus élevée que les autres. Un groupe de douze remplaçants, plus Mike Maignan et Steve Mandanda, a en revanche touché la balle pour se signaler.

Des places sont peut-être à prendre pour être titulaire contre le Portugal mercredi. La tentation de bouleverser l'ordre établi est réelle chez Deschamps. "À aucun moment je ne me pose la question de savoir si le coach va me titulariser. Je donne tout car c'est notre objectif à tous de jouer. Je ne peux qu'essayer de lui donner des casse-têtes", a ajouté Digne. Celui qui n'avait pas joué lors de la finale de l'Euro 2016, perdue contre les Portugais, a surtout tenté d'envoyer un message à son sélectionneur. Le lira-t-il ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.