Euro 2021 - Belgique-Russie : Lukaku, auteur d'un doublé, a assumé son statut de leader esseulé de l'attaque belge

Avec les absences de Kevin de Bruyne et d’Eden Hazard, Romelu Lukaku était très attendu face à la Russie. Le buteur a répondu présent en inscrivant un doublé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Romelu Lukaku a inscrit un doublé face à la Russie, le 12 juin (KIRILL KUDRYAVTSEV / POOL)

Comme à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018, la Belgique fait partie des favoris à la victoire finale lors de cet Euro 2021 itinérant. Mais pour espérer remporter le premier titre international de son histoire, les Diables Rouges devront compter sur tous leurs éléments offensifs. Ce samedi 12 juin, pour son premier match dans la compétition remporté face à la Russie (3-0), deux d’entre eux manquaient à l'appel mais la Belgique s’est reposée sur l’inarrêtable Romelu Lukaku.

L’attaquant de l’Inter Milan a été désigné homme du match grâce à son doublé et a porté l’équipe belge malgré les absences, donc, de Kevin de Bruyne et d’Eden Hazard. Le premier, victime d’une double fracture du nez et de l’orbite gauche lors de la finale de la Ligue des champions avec Manchester City, ne pourrait revenir que pour le troisième match de groupe des Diables Rouges, tandis que le second, capitaine de la sélection belge, a joué une vingtaine de minutes face à la Russie en montrant de bonnes choses.

L'un des attaquants les plus complets au monde

Lukaku était donc très attendu ce samedi soir et n’a pas manqué ce grand rendez-vous. L’attaquant de 28 ans, meilleur buteur de l’histoire du football belge avec 62 buts en 94 sélections, a d’abord ouvert le score en profitant d’une erreur de la défense russe (10e) avant d’inscrire le dernier but du match sur un service parfait de Thomas Meunier (88e). Son deuxième but, une finition parfaite du pied droit - son pied faible -, résume à lui seul la progression de Lukaku.

"Il a atteint un nouveau palier en tant que joueur sur le terrain. C’est la meilleure version de lui que j’ai jamais vue", saluait Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique, il y a quelques jours. Catégorisé comme un attaquant simplement puissant, au physique de déménageur, Lukaku a progressé techniquement au point de devenir l’un des buteurs les plus complets au monde actuellement. "C’est l’un des meilleurs artilleurs de la planète foot", soulignait Eden Hazard juste avant le début de la compétition.

Lukaku arrive donc lancé pour cet Euro, lui qui a grandement appris aux côtés d’Antonio Conte avec l’Inter ces deux dernières saisons. L’attaquant belge, qui a remporté la Serie A avec son club fin mai, a été élu meilleur joueur de la saison du championnat italien. Toutes compétitions confondues, Lukaku aura marqué 30 buts mais également délivré 10 passes décisives cette saison, l’un des aspects nouveaux de son jeu.

Un petit message pour Eriksen

Le buteur a pris du galon, au point d’en faire "le patron du vestiaire", selon Roberto Martinez. Le sélectionneur lui a ainsi confié le brassard de capitaine de la sélection pour la première fois de sa carrière internationale lors du match de préparation face à la Grèce, le 3 juin dernier (1-1). Avant la rencontre de ce samedi, Stanislav Cherchesov, le sélectionneur russe, voyait la menace poindre à l’horizon : "Comment contrer Lukaku ? Tout le monde y réfléchit mais personne n’a la bonne réponse."

Les Russes n’ont jamais trouvé la solution ce samedi soir et Lukaku prend dès la première journée de cet Euro la tête du classement des buteurs. Et puisque l’attaquant belge est aussi un homme au grand cœur, il n’a pas hésité à dédier son premier but du match à Christian Eriksen, victime d’un grave malaise lors du match entre le Danemark et la Finlande dans l’après-midi. "Chris, stay strong, I love you Chris" ("Chris, reste fort, je t’aime") a hurlé Lukaku à la caméra, pour soutenir son coéquipier à l’Inter Milan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.