Euro 2021 : bars, couvre-feu... Ce qui est permis aux supporters pour France-Allemagne

La ministre déléguée chargée des Sports, Roxanna Maracineanu, a promis que la tolérance serait de mise pour les supporters rentrant chez eux après la rencontre. Mais elle ne permet pas toutes les folies, loin de là.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des supporters tricolores sur la terrasse d'un bar à Paris le 15 juin 2018, durant la finale du Mondial entre la France et la Croatie. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Mansuétude pour les supporters des Bleus. L'équipe de France de football démarre son Euro face à l'Allemagne, mardi 15 juin à Munich. A des centaines de kilomètres, dans l'Hexagone, ses supporters vont bénéficier d'un très léger assouplissement des règles du couvre-feu en vigueur pour faire face à la crise du Covid-19. "Une tolérance" est prévue pour les personnes qui rentreront chez elles après avoir suivi le match, a assuré mardi sur franceinfo Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des Sports. Mais tout n'est pas permis pour autant. 

Regarder le match tout en respectant les règles

A l'instar des spectateurs de la demi-finale de Roland-Garros entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, qui avaient pu regagner leur domicile au-delà de 23 heures, les supporters des Bleus ne seront pas obligés de regarder leur montre trop vite. Mais cet assouplissement reste très contrôlé. "Il faut respecter la règle, à savoir être dans un café avec des places assises pour suivre le match et puis rentrer à la maison après le match (...) très heureux de cette victoire des Bleus", poursuit Roxana Maracineanu.

"Ce sont les règles actuelles qui s'appliquent dans les bars et les restaurants qui souhaitent retransmettre la rencontre", précise le ministère de l'Intérieur à franceinfo. Concrètement, les personnes ne devront pas être plus de six par table. La jauge dans ces établissements est toujours de 50% de la capacité maximale en intérieur et toujours dans les limites de six maximum à table. "Il n'y a pas de règles exceptionnelles pour cette rencontre", résume le ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports à franceinfo.

Peu d'écrans et de fan zones

La diffusion de la rencontre sur des écrans géants installés sur des terrasses reste déconseillée par certaines préfectures, voire carrément interdite comme dans les Côtes-d’Armor, à Rennes, Colmar ou encore Paris, avance Le Parisien. Il s'agit d'"éviter les regroupements et attroupements de plus de 10 personnes qui restent interdits sur la voie publique", écrit la préfecture du Puy-de-Dôme dans un communiqué.

Des fan zones peuvent être organisées selon un protocole spécifique (PDF) communiqué par le ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports : capacité maximale de 5 000 personnes, position assise obligatoire, "distanciation minimale d'un siège (...) entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe jusqu'à six personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble".

Pas de tolérance "pour ceux qui boivent des coups"

Au coup de sifflet final, aux alentours de 23 heures, les supporters devront regagner leur domicile, sans s'attarder. "Il y aura une tolérance pour les gens qui rentrent chez eux, prévient le ministère des Sports, pas pour ceux qui boivent des coups." "Si on est contrôlé à 23h15 dans les transports en commun, à proximité de son domicile, il n’y aura pas de difficulté", assure Laëtitia Vallar, porte-parole de la préfecture de police de Paris sur BFMTV. Cette dernière n'a pas précisé la durée durant laquelle la tolérance s'appliquera, soulignant que "tout sera basé sur le discernement des policiers sur le terrain".

"Si on croise des personnes qui ont un verre à la main à minuit, à 10 km de leur domicile, dans ce cas-là, la consigne sera celle de la fermeté", ajoute-t-elle. La préfecture de police de la capitale va déployer plus de 850 policiers pour cette rencontre, en raison de "craintes sur l'affluence de gens qui viendraient regarder le match en extérieur", explique la porte-parole. "Nous interviendrons si des personnes se regroupent, ne respectent pas les gestes barrières, ne portent pas le masque", conclut-elle.

Ces règles et précautions seront allégées à partir du 30 juin, puisqu'il sera possible d'ouvrir des fan zones accueillant des spectateurs debout et de se regrouper en terrasse, en tenant compte des distanciations sociales. Si les conditions pour voir les Bleus seront ainsi moins contraignantes, encore faut-il que Didier Deschamps et ses joueurs se qualifient pour les quarts de finale qui débuteront le 2 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.